Les associations de profs de français contribuent activement au rayonnement du français. Photo: CVN
 
Hanoï (VNA) - Une formation pour les cadres associatifs de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) dans la région d’Asie-Pacifique a été inaugurée le17 octobre à Hanoï. 

Durant trois jours, les participants vietnamiens, thaïlandais, laotiens, taïwanais, cambodgiens et japonais discuteront de sujets concernant la fonction d’une association de professeurs de français, les statuts de celle-ci, ses plans d’action, l’élaboration de projets et la communication interne et externe. Cette formation est organisée par la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) en coopération avec l’Organisation internationale de la Francophonie et l’ambassade de France au Vietnam.

"La formation sera une bonne occasion d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques qui permettront aux cadres associatifs de la FIPF de voir qu’est-ce qu’ils peuvent faire dans leurs associations, a affirmé Stéphane Grivelet, secrétaire général de la FIPF. Le but final est de rendre l’enseignement de français plus efficace dans la nouvelle conjoncture".

Pour sa part, Eric-Normand Thibeault, directeur du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique de l’Organisation internationale de la Francophonie, a souligné les contributions des associations de profs de français dans plusieurs pays d’Asie-Pacifique pour le rayonnement du français dans la région. "Cette formation permettra aux représentants des associations de se retrouver ensemble et de partager des idées", a-t-il insisté.

Au Vietnam, malgré l’absence d’association au niveau nationale en la matière, des filières francophones sont nées dans certaines villes comme Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Cân Tho, Huê. Le Vietnam est "un des pays les plus dynamiques de la communauté francophone, a souligné Eric-Normand Thibeault, avec des engagements forts pour soutenir le prestige de la langue française".

"Cette formation donne aussi l’occasion de pouvoir échanger sur certains événements qui vont tous nous mobiliser comme les Jeux olympiques (JO) où le français est la langue officielle à côté de l’anglais. À noter que la prochaine édition se tiendra à Tokyo en 2020", a-t-il souligné. Et d’ajouter que les JO de PyeongChang 2018 (République de Corée) ont permis à la langue française de retrouver sa position. Les JO sont de grands rendez-vous pour lesquels les associations de profs de français doivent se mobiliser.

"Les associations de profs de français sont importantes pour faire avancer le prestige de la langue français", a affirmé Lucie Bruand-Exner, attachée de coopération de l’ambassade de France au Vietnam. Elle a également souligné le soutien ferme des ambassades de France pour les associations du monde entier.

"Les professeurs de français au Vietnam souhaitent vraiment avoir une association leur permettant de mieux faire entendre leur voix. Pour créer une association, il y a des démarches administratives bien décrites mais assez longues", a fait savoir Trân Thi Mai Yên, directrice du Centre régional francophone Asie-Pacifique (CREFAP). 

La Fédération internationale des professeurs de français anime depuis 1969 le réseau mondial des associations d’enseignants de français. Elle contribue au développement de ses associations affiliées et, à travers elles, à la promotion de la langue française. Au service de la communauté internationale des professeurs de français, la FIPE est un acteur important de la Francophonie. La fédération regroupe 200 associations avec 80.000 enseignants dans le monde entier.-CVN/VNA