Faire de la lutte contre la tuberculose une priorité

Le programme national de lutte contre la tuberculose qui permet de dépister chaque année 100.000 nouveaux cas et d’en guérir 90%, cible comme objectif d’ici 2015 de réduire de moitié le nombre de malades et d'en finir avec les résistances aux traitements.

Le programme national de lutte contre la tuberculose qui permet de dépister chaque année 100.000 nouveaux cas et d’en guérir 90%, cible comme objectif d’ici 2015 de réduire de moitié le nombre de malades et d'en finir avec les résistances aux traitements.

Le Vietnam compte actuellement 300.000 tuberculeux, ce qui le classe au 12e rang des 22 pays les plus touchés par cette maladie, a déclaré mardi devant la presse le Docteur Dinh Ngoc Sy, directeur de l’Hôpital central des maladies pulmonaires et chef du programme national de lutte contre la tuberculose.

Le programme national de lutte contre la tuberculose doit relever plusieurs défis que sont l’augmentation du nombre de tuberculeux porteurs du VIH et la résistance de cette maladie infectieuse aux traitements médicaux.

S’ajoutent à cela le manque de ressources humaines, la mauvaise coordination entre secteurs public et privé, mais aussi le fait que les médicaments circulant sur le marché sont parfois contrefaits ou vendus trop chers, la difficulté de mener la lutte contre cette maladie dans les régions reculées...

Le Docteur Dinh Ngoc Sy a recommandé de faire de la lutte contre la tuberculose une priorité dans le plan de développement socioéconomique, notamment dans les régions reculées. Cela passe par le renforcement des campagnes de communication et d’éducation sur le sujet, mais aussi de dépistage.

En écho à la Journée internationale de prévention et de lutte contre la tuberculose (24 mars), les gestionnaires du programme national en question ont lancé le Mois d’action national de prévention et de lutte contre cette maladie intitulé «Pour un Vietnam sans tuberculose». - AVI

Voir plus