Photo : http://hanoimoi.com.vn/

 

Hanoï (VNA) – Depuis des années, la Chine est un grand importateur de produits agricoles vietnamiens. Elle représente en effet de 40 à 70% des exportations vietnamiennes de différents produits dans ce secteur (70% des exportations de fruits et légumes).

Cependant, selon le vice-ministre vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural Tran Thanh Nam, le petit commerce transfrontalier est le canal principal, en représentant de 60 à 70% du volume total des produits agricoles vietnamiens exportés en Chine. La valeur des exportations n’est ainsi pas élevée et renferme des risques.

Depuis 2018, la Chine a adopté des modifications dans ses politiques d’importation de produits agricoles vietnammiens, notamment l’approbation de l’importation de certains fruits via le commerce officiel. En outre, à partir du 1er octobre 2019, les denrées alimentaires importées en Chine doivent doter des certificats sanitaires octroyés par les organes compétents du pays exportateur. La Chine a également intensifié le contrôle de la qualité d’autres produits agricoles et aquacoles.

Devant cette situation, Pham Nang Thanh, directeur de la SARL Thuan Tam Thanh (basée à Hung Yen et spécialisée dans les exportations de produits agricoles), indique que ces modifications imposent des difficultés mais aussi des opportunités, car la Chine est un énorme marché.

De son côté, Vu Ba Phu, directeur du Département de promotion du commerce du ministère de l’Industrie et du Commerce, souligne que les exigences élevées de la partie chinoise encourageront les entreprises vietnamiennes à se tourner davantage vers le commerce officiel.

Selon le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyen Xuan Cuong, la qualité est toujours le problème le plus important. L’amélioration de la qualité est la clé du succès. Il est temps que les producteurs et les exportateurs adoptent des changements pour répondre aux exigences des pays importateurs, en les considérant à la fois des défis et des opportunités.

Selon le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural, au premier trimestre 2019, la Chine est demeurée le plus grand importateur de produits agricoles vietnamiens. Cependant, les exportations ont diminué de 12,7% par rapport à la même période en 2018. Les exportations de fruits et légumes n’ont rapporté que 680 millions de dollars, soit une baisse annuelle de 6,4%. -VNA