Exportation : Entreprises vietnamiennes sont de bons élèves

 "Les entreprises vietnamiennes observent bien les règlementations européennes," a affirmé le représentant de l'Union européenne (UE) au Vietnam, jugeant perspectives la capacité d'accéder au marché et la compétitivité de leurs produits en Europe.

Les normes techniques données sont de plus en plus nombreuses et rigoureuses. "Cependant, la quantité de produits vietnamiens exportés vers l'UE n'a pas cessé d'augmenter ces dernières années", a informé Hans Farnhammer, premier secrétaire de la délégation de l'UE.

 "Les entreprises vietnamiennes observent bien les règlementations européennes," a affirmé le représentant de l'Union européenne (UE) au Vietnam, jugeant perspectives la capacité d'accéder au marché et la compétitivité de leurs produits en Europe.

Les normes techniques données sont de plus en plus nombreuses et rigoureuses. "Cependant, la quantité de produits vietnamiens exportés vers l'UE n'a pas cessé d'augmenter ces dernières années", a informé Hans Farnhammer, premier secrétaire de la délégation de l'UE, lors d'un colloque sur les "Barrières commerciales pour les Associations des entreprises et les entreprises du Vietnam" tenu mercredi à Hanoi.

Le chiffre d'affaires d'exportation du Vietnam vers l'Europe a été de 8,6 milliards de dollars en 2008 contre 2,3 milliards en 2003. En 2009, année où l'économie mondiale était en récession, ce chiffre a atteint près de 7,8 milliards de dollars. Et la balance commerciale penche toujours vers le Vietnam.

En estimant que les activités d'exportation du Vietnam pourraient prospérer en 2010 grâce à la relance de l'économie mondiale, Hans Farnhammer a cependant averti que les barrières commerciales, surtout les procès anti-dumping et anti-subvention sur les marchés d'importation, pourraient lourdement porter atteinte aux activités de production et d'exportation du Vietnam.

L'UE est actuellement le 2e marché d'exportation du Vietnam, après les Etats-Unis. Cependant, plusieurs produits d'exportation majeurs du pays tels que les articles du textile et de l'habillement, les chaussures, les produits artisanaux et aquatiques... doivent subir une très forte pression en raison des barrières commerciales appliquées sur ce marché. On peut citer les chaussures à empeigne de cuir comme exemple, avec l'apposition par l'UE de la taxe anti-dumping de 10% depuis le début de l'année, qui a eu pour effet de diminuer considérablement le chiffre d'affaires d'exportation des chaussures vietnamiennes sur ce marché.

Selon Phan The Rue, ancien vice-ministre du Commerce, le nombre de litiges commerciaux relatifs aux exportations du Vietnam augmentera de plus en plus. C'est pourquoi, il faut porter des assistances juridiques en faveur des entreprises exportatrices. En même temps, l'organe chargé de sonder le marché doit leur fournir au plus tôt des informations sur ce sujet afin qu'elles sachent ce qui les attendent.

Lors de ce colloque, les experts du pays et de l'étranger ainsi que les représentants de certaines entreprises ont discuté des opportunités et défis sur la mise en oeuvre des Accords de libre-échange, des expériences sur le règlement des disputes commerciales internationales. La question du rôle des associations d'entreprises qui prodiguent les conseils sur les politiques d'exportation aux organes de gestion d'Etat et aux entreprises a également été abordée. - AVI

Voir plus