Le groupe allemand Bosch renforcera la présentation de nouveaux produits technologiques au Vietnam. Photo: Baodautu

Hanoï (VNA) - De nombreuses entreprises européennes renforcent leur présence au Vietnam, élargissent leurs activités et recherchent des partenaires pour profiter au mieux des opportunités offertes par l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA), qui sera signé prochainement.

Le groupe italien Turatti vient d'établir une société membre basée à Hanoï, spécialisée dans la fabrication de machines et de chaînes de transformation de fruits tropicaux et de jus de fruits, selon un représentant du groupe. "Le prix des machines-outils et équipements fabriqués et assemblés au Vietnam sera 15% moins cher", a-t-il souligné.

Michele D'Ercole, président de l'Association des entreprises italiennes au Vietnam (ICham), a déclaré qu'en 2019, les investissements italiens au Vietnam augmenteraient, notamment dans les secteurs à forts potentiels que sont agroalimentaire, textile-habillement, pharmacie, infrastructures, culture, tourisme... "De plus en plus d'entreprises italiennes envisagent d'investir ou de se délocaliser au Vietnam, notamment à Hô Chi Minh-Ville".

Selon un représentant du groupe allemand Bosch, de nombreuses entreprises vietnamiennes opérant dans les  secteurs des boissons, de la transformation des aliments apprécient les technologies de pointe de Bosch déployées dans ses usines. "Bosch devrait les présenter sur le marché vietnamien au troisième trimestre de cette année", a-t-il souligné.

Le groupe suisse ABB, une entreprise qui investit depuis longtemps au Vietnam, fournit une technologie d'automatisation et des solutions robotiques pour aider les entreprises vietnamiennes à améliorer leur efficacité et leur productivité. Les robots d’ABB sont présents dans les usines de motos électriques les plus modernes du Vietnam, de même que dans des briqueteries...

Environ 60 entreprises italiennes opèrent actuellement au Vietnam. La signature prochaine de l’EVFTA ouvrira  de nombreuses opportunités, et il est certain que le nombre d’entreprises italiennes au Vietnam augmentera.

Selon Dante Brandi, consul général d'Italie à Hô Chi Minh-Ville, l’EVFTA bénéficiera aux deux parties. Les entreprises vietnamiennes jouiront de conditions plus favorables telles que suppression ou réduction des taxes… pour acquérir notamment des technologies de pointe. Quant aux entreprises italiennes, elles pourront non seulement élargir leurs opportunités commerciales via des partenariats, mais aussi investir directement dans des projets  au Vietnam. "Les Italiens souhaitent investir dans l'automatisation, la transformation des aliments, l'ameublement et les produits pharmaceutiques", a déclaré Dante Brandi. -CPV/VNA