Hanoï (VNA) - Environ 7.000 milliards de dôngs provenant du budget de l’État devraient être investis dans les projets du secteur des chemins de fer d'ici 2020. La Compagnie générale des chemins de fer du Vietnam (VNR) a étudié et sélectionné quatre ouvrages prioritaires sur la ligne ferroviaire transnationale Hanoï - Hô Chi Minh-Ville pour les travaux de réhabilitation.

Le transport ferroviaire est crucial et joue un rôle important dans le développement socio-économique. Photo : VNA

 

Les ouvrages concernés sont les tronçons Hanoï - Vinh (province centrale de Nghê An), qui fera l’objet d’un investissement prévisionnel de 1.600 milliards de dôngs ; Nha Trang (province centrale de Khanh Hoà) - Hô Chi Minh-Ville, de 1.800 milliards. En outre, il est prévu d’améliorer la qualité de vieux tunnels ferroviaires et des ouvrages essentiels du tronçon Vinh - Nha Trang, de 1.800 milliards ; ainsi que de vieux ponts ferrés sur la ligne Nord - Sud, de 1.800 milliards.

Le transport ferroviaire est crucial et joue un rôle important dans le développement socio-économique comme en matière de défense. Ce type de transport se développe de plus en plus dans de nombreux pays, alors qu’au Vietnam, le réseau ferroviaire reste démodé. Ainsi, la ligne transnationale Hanoï - Hô Chi Minh-Ville, longue de 1.726 km, constitue l'un des projets stratégiques des chemins de fer du Vietnam. Ce projet répondra aux besoins de déplacement sur l'axe Nord - Sud. Il contribuera aussi au développement des 26 villes et provinces le long de cette ligne ainsi qu’à l'industrie ferroviaire nationale. Une profonde modernisation de cette voie ferrée est donc nécessaire.

Une profonde modernisation de la ligne ferroviaire transnationale Nord - Sud est nécessaire. Photo : VNA

 

En chiffres, 111 ponts ferrés vont être classés prioritaires pour une modernisation. Selon les dirigeants de la VNR, ces ponts ont été construits il y a plus de 100 ans avec un faible tonnage permis. Au fil du temps, ils sont gravement endommagés. Par exemple, sur le tronçon Dà Nang - Hô Chi Minh-Ville, le tonnage autorisé est de seulement 3,6 tonnes.

"Cette restructuration des vieux ponts ferroviaires vise à atteindre un tonnage de 4,2 tonnes/m et une vitesse accrue, de 80 km/h en moyenne. Elle permettra d’assurer la sécurité des passagers et l’efficacité de l’investissement de l’État, ainsi que l’augmentation du chiffre d’affaires du secteur des chemins de fer", a fait savoir un resonsable de la VRN.

La VNR compte aussi ouvrir 12 gares supplémentaires et des voies d'évitement. "Ce projet assure une réaffirmation du poids et de l’importance de la ligne ferroviaire Nord - Sud. Il contribuera notamment à augmenter le nombre de trains circulant chaque jour sur cette ligne", a ajouté la VRN.

En outre, la VRN prévoit la restructuration de la plate-forme et le remplacement des traverses, rails et des aiguilles d'un tronçon de 400 km sur cette ligne de 1.726 km. De plus, 42 km de barrières seront construits afin d’éviter la traversée des voies ferroviaires par les habitants et d’assurer la sécurité de la circulation. -CVN/VNA