Hanoi (VNA) - L’amélioration du niveau de vie au Vietnam a fait croître les besoins liés à l’assurance. Pour les satisfaire, le Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV) a récemment publié une résolution sur la réforme des politiques d’assurance sociale.

L’administration concernée a vivement réagi, ce qui a poussé de nombreux habitants à y souscrire. La nouvelle couverture d’assurance sociale devrait de fait jouer un rôle important dans le développement durable du pays à l’avenir.

Sur les neuf différentes couvertures sociales définies par l’Organisation internationale du travail, le Vietnam en a satisfait cinq, qui concernent l’assurance-maladie, la couverture en cas de grossesse ou d’accident du travail ainsi que les pensions de retraite et de décès. Cela permet de couvrir les risques essentiels des travailleurs vietnamiens. Mais le faible taux de couverture reste à déplorer.

On recense à l’heure actuelle 13,4 millions d’assurés à la Sécurité sociale, soit 24% de la population active du Vietnam. Les cotisants volontaires à l’assurance sociale représentent un très faible pourcentage. L’autre problème réside dans l’instabilité du taux de participation à l’assurance sociale, car pour être éligible, certaines conditions fixées par l’Etat doivent être satisfaites. Cela explique la nécessité d’agir pour élargir le taux de couverture d’assurance sociale à 50% en l’an 2020.

Le développement d’un système d’assurance sociale flexible, moderne, mais aussi qui couvre un large spectre de prestations sociales apparaît de fait essentiel.

Pham Minh Huân, ancien vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, a souligné: «Si nous parvenons à édifier un système servant de pilier central à ce projet, nous pourrons mieux couvrir la population. A ce jour, l’Assurance sociale a entrepris sa réforme mais elle n’est pas encore capable d’absorber toutes les demandes. Le taux de couverture est resté très faible, moins de 30%. Cela signifie que 70% de la population active ne sont pas couverts en cas de maladie ou de chômage. Elargir la couverture d’assurance sociale représente un grand défi pour le pays.»
 
Le Vietnam envisage d’atteindre le seuil des 50% de la population couverte en 2020. A ce jour, l’Assurance sociale du Vietnam accélère sa conversion au numérique pour améliorer les services fournis.

Nguyên Thi Minh, vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, directrice générale de l’Assurance sociale du Vietnam, a indiqué: «Nous nous efforçons d’améliorer les procédures professionnelles, la réforme administrative et la mise au point des logiciels et applications numériques. Cela devrait avoir de grandes répercussions pour la qualité du service car la nouvelle formule place les habitants et les entreprises au centre de l’attention.»

À terme, le gouvernement vietnamien est déterminé à couvrir l’intégralité de la population. Ceci est clairement stipulé dans la Résolution du Bureau politique du PCV qui consiste à édifier un système d’assurance sociale multidimensionnel, professionnel, moderne, transparent, fiable et efficace. – VOV/VNA