Hanoi, 8 mai (VNA) - Tandis que les entreprises domestiques du secteur de l'élevage éprouvent des difficultés, les entreprises étrangères souhaitent investir au Vietnam.

New Hope (Chine) prévoit d’investir dans des fermes porcines modernes au Vietnam. Photo d'illustration/trangtraiviet.vn

Pour les entreprises étrangères, le Vietnam reste une destination attrayante. Selon le Département de l’élevage, en 2018, ce secteur a connu une croissance impressionnante, et contribué à plus de 5% du PIB.

Le pays a exporté pour 500 – 550 millions d’USD de porc congelé, œufs de canard salés, miel, lait et produits laitiers ainsi que 400 – 450 millions d’USD de matières premières et d’aliments pour animaux.

Avec l’ambition d’élargir son marché et de profiter des avantages du secteur de l’élevage du Vietnam, New Hope, une grande entreprise chinoise, envisage de débarquer sur le marché vietnamien. New Hope prévoit d’investir plus de 1,1 milliard de yuans (soit environ 163,51 millions d’USD) dans des fermes porcines modernes à Thanh Hoa, Binh Phuoc et Binh Thuan.

Charoen Pokphand Food (CP Food), de Thaïlande, augmente ses investissements au Vietnam. Selon Montri Suwanposri, PDG de CP Vietnam, une entreprise de CP Food, sa société a investi un milliard d’USD au Vietnam depuis 1993.

L'investissement de CP Food est un exemple de la présence d'entreprises thaïlandaises dans les pays voisins présentant des potentiels de croissance.

"CP Foods fera du Vietnam un centre d'exportation pour bénéficier de privilèges fiscaux et éviter les quotas d'exportation via l'Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP)", a déclaré un analyste de Bualuang Securities, première société de valeurs mobilières en Thaïlande.

Selon le directeur exécutif CP Vietnam, Montri, le Vietnam a plus d’avantages que la Thaïlande en termes d'exportation. Le pays a également un coût de la main-d'œuvre inférieur. - CPV/VNA