Le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte (au milieu), lors de sa première visite officielle au Vietnam les 16 et 17 juin 2014. Photo : VNA

 

 

Hanoi (VNA) – Demain 9 avril, le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, va entamer une visite officielle au Vietnam sur l’invitation de son homologue vietnamien Nguyen Xuan Phuc.

Dans une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), l’ambassadrice des Pays-Bas au Vietnam, Elsbeth Akkerman, a indiqué que le dirigeant néerlandais sera accompagné par de hauts officiels et une centaine d’hommes d’affaires de 70 entreprises de différents secteurs de coopération Vietnam-Pays-Bas.

Selon Elsbeth Akkerman, cette visite vise à intensifier et élargir les relations de coopération, économique notamment, entre les deux pays.

Cette visite sera une occasion pour Mark Rutte d'affirmer l’importance du partenariat avec le Vietnam en cette nouvelle conjoncture. Le gouvernement néerlandais s’est engagé à atteindre les Objectifs du Développement durable, notamment dans le domaine du changement climatique auquel le gouvernement vietnamien accorde aussi un intérêt particulier.

L’ambassadrice néerlandaise a estimé que les deux Premiers ministres pourraient aborder cette question lors des rencontres car le changement climatique constituait une question retenant l’attention des deux pays. Les Pays-Bas constituent déjà un partenaire du Vietnam dans la résilience à ce phénomène.

La diplomate a affirmé que Mart Rutte et Nguyen Xuan Phuc discuteraient du changement du modèle agricole, des expériences néerlandaises dans la résilience au changement climatique. En plus, les secteurs agricoles des deux pays vont discuter en détail de l’application des technologies intelligentes dans l’agriculture.

Ce sont l’agriculture et la gestion de l’eau qui constituent des secteurs de coopération majeur entre le Vietnam et les Pays-Bas depuis l’établissement des relations diplomatiques bilatérales il y a 45 ans, a-t-elle constaté.

En ce qui concerne les perspectives de coopération, Elsbeth Akkerman a déclaré apprécier les potentiels dans la navigation et l’urbanisation.

Selon elle, Hai Phong et Ho Chi Minh-Ville ont de nombreux chantiers navals, des offices de gestion portuaire et des établissements de transport fluvial. Le transport fluvial permet de réduire la pollution. Les Pays-Bas étudient des modalités de transport intelligent appropriées au Vietnam pour l’aider à réduire les pressions sur l’environnement.

Concernant les priorités durant son mandat au Vietnam, l’ambassadrice néerlandaise a affirmé sa volonté de promouvoir les relations bilatérales, d’assister les jeunes, de soutenir les femmes et la communauté LGBT…-VNA