Une réunion du groupe des partenaires de la santé a eu lieu mercredi à Hanoi, sous les auspices de la ministre vietnamienne de la Santé Nguyen Thi Kim Tien et de l'ambassadeur, représentant en chef de l'Union européenne (UE) au Vietnam, Sean Doyle.

Le secteur de la santé, à côté des avancées réalisées, doit faire face à des difficultés et défis tels que la surcharge dans les hôpitaux, le risque d'explosion de nouvelles maladies comme la dengue, la maladie "main-pied-bouche", les questions liées à l'exécution de la Loi sur les soins et le traitement des maladies...

Le ministère de la Santé a pris des mesures concrètes, notamment via la coopération internationale. Il continuera de renforcer la multilatéralisation et la diversification des relations internationales dans tous les domaines, plus particulièrement dans la réforme du système financier de la santé, la prévention et la lutte contre les épidemies, la sécurité et l'hygiène alimentaires, l'intensification de la qualité des services de soins et de traitement des maladies...

Les participants ont estimé que le ministère de la Santé devrait poursuivre l'attraction des aides et des investissements étrangers afin de profiter au maximum des sources d'investissement, des aides en biens et techniques, et élaborer la liste des programmes et projets prioritaires bénéficiant des aides publiques pour le développement (APD) et d'autres aides étrangères. -AVI