L'ambassadeur du Vietnam en France, Nguyen Thiep. Photo : AFP/VNA

 

Paris, 29 mars (VNA) – A l’occasion de la visite du 30 mars au 3 avril en France de la présidente de l’Assemblée nationale Nguyen Thi Kim Ngan, l’ambassadeur du Vietnam dans ce pays européen, Nguyen Thiep, a accordé à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA) une interview sur les significations de cet événement et les perspectives des relations franco-vietnamiennes.

Cette visite fera suite à la tournée de mars 2018 en France du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu trong, et à celle en novembre 2018 au Vietnam du Premier ministre français Edouard Philippe. Après cette visite de la présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne, le président français Emmanuel Macron se rendra au Vietnam.

« Ces dialogues de haut niveau créeront un élan pour les relations bilatérales », a affirmé l’ambassadeur Nguyen Thiep, ajoutant que la prochaine visite de la présidente de l’Assemblée nationale serait une illustration de la volonté du Vietnam de développer ses relations économiques avec la France.

En effet, durant son séjour en France, Nguyen Thi Kim Ngan assistera à la clôture des 11es Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne à Toulouse. Des rencontres avec des entreprises sont également prévues. L'occasion pour les deux pays d’augmenter leurs échanges commerciaux.

« En outre, la visite en France de la présidente de l’Assemblée nationale sera un témoignage de l’attention du Parti et de l’Etat pour la communauté vietnamienne forte de 300.000 personnes en France », a souligné Nguyen Thiep.

Selon le diplomate, des rencontres entre des députés vietnamiens et français seront organisées à cette occasion. Les députés français s’intéressent au développement de la coopération décentralisée dans plusieurs domaines, dont gestion urbaine, résilience aux changements climatiques, santé, éducation et formation. De plus, la coopération législative est une priorité.

L’ambassadeur Nguyen Thiep s’est déclaré convaincu que les échanges entre les députés des deux pays permettraient de nouvelles formes de coopération. -VNA