Les jeunes participent à un cours de dessin. Photo: CVN/VNA

 

Hanoi (VNA) - Exit les télévisions, le wifi, les "smart-phones" et toutes autres forme d’écrans… Telles sont les conditions sine qua non pour participer à cet atelier d’été ludique, dans le cœur de la nature verte de la province de Hoà Binh (Nord).

Découvrir et essayer les différents techniques d’arts plastiques, cultiver des légumes et des plantes, faire des excursions dans la nature … Nombreuses sont les activités lancées dans le cadre de cet atelier à la fois ludique et artistique organisé par un groupe de cinq artistes diplômés de l’École supérieure des arts appliqués de Hanoï. Une trentaine d’enfants âgés de 9 à 15 ans de Hanoï ont participés à ce programme.
 
"Mon objectif est de créer un terrain de jeu pour les enfants. En tant que mère de deux enfants de 11 ans et de 14 ans, je trouve que les enfants des villes souffrent d’un manque cruel d’activités de divertissement pendant les vacances d’été. Du coup, ils passent des heures et des heures devant la télé. Leur vie est constamment liée aux +smart-phones+. C’est pour cette raison que j’ai décidé de créer cet atelier d’été", a confié Nguyên Ngoc Hân, créatrice du projet.

L’atelier a été organisé à la Maison Valley Homestay, dans la commune de Mai Hich, district de Mai Châu, province montagneuse de Hoà Binh. Là-bas, les enfants sont éloignés du tumulte de la vie moderne, de la poussière, fumée et klaxons de la capitale pour partir à l’aventure d’un monde différent. Chaque jour, une activité différente au menu: peinture sur pierres, création de lanternes en bambou, confection de jouets en papier journal ou de criquets en feuilles de palmier.

"Toutes les matières premières sont mobilisées dans la nature ou grâce à la réutilisation des déchets. Le but étant d’aider les enfants à libérer pleinement leur créativité artistique. De plus, nous souhaitons mettre l’accent sur la protection de l’environnement", a souligné Nguyên Ngoc Hân. "À travers cet atelier, les enfants peuvent également apprendre certaines connaissances de base des beaux-arts en regardant des vidéos sur les écoles d’art, découvrir le monde des couleurs ou  encore sur la façon d’utiliser les pinceaux et les crayons, notamment…", a poursuivi l’artiste.

Grâce aux exercices proposés, quelques jeunes talents se sont même révélés. "J’aime vraiment travailler sur la pierre. Les artistes éducateurs m’ont donné des conseils précieux. Et je trouve cette technique plutôt facile et divertissante", a raconté le membre le plus jeune du programme, Lê Hanh Nguyên, 9 ans.

Apprendre l’esprit d’équipe

Les jeunes ont bénéficié des vacances d'été inoubliables à la campagne. Photo: CVN/VNA

 
Les enfants sont encouragés à s’immerger dans l'environnement naturel et de respirer à plein poumon l’air pur des montagnes de la commune de Mai Hich. Des promenades ont été organisées pour que les participants puissent admirer les paysages et mieux connaître la vie des locaux. En jouant le rôle des paysans, ils ont ainsi cultivé des plantes et les légumes dans le jardin de la Maison Valley Homestay. Une activité inoubliable: le lâcher de cerfs-volants sur les champs de Mai Hich. Les rires des enfants ont ainsi rythmé le silence et la tranquillité de la campagne.

"Les enfants apprennent ici l’esprit d’équipe: l’union  fait la force. Les participants sont divisés en groupes, dirigés par des "chefs". Les petites compétitions entre les groupes sont lancées pour encourager cet esprit collectif", a expliqué Nguyên Ngoc Hân. "Les enfants ont essayé de vivre de façon +indépendante+, sans l’aide de leurs parents. De plus, ils doivent se débrouiller pour régler parfois des désaccords survenus au sein du groupe, a-t-elle ajouté. Les jeunes ont une excellente capacité d’adaptation à un nouvel environnement".
 
Toujours d'après Ngoc Hân, tous les participants ont le droit d’utiliser le téléphone une fois par jour, le soir, pour appeler leurs parents. Lors des premiers jours, tous se ruaient sur leur appareil pour passer le précieux coup de fil. Mais plus les jours passaient et plus les appels s’espaçaient. Il arrivait même parfois qu’ils en oublient leur téléphone tellement ils s’amusaient.

"C’est le premier atelier que j’organise. J’étais assez angoissée au début à cause de nombreux facteurs; son efficacité et la sécurité des participants entre autres. Je stressais même dès qu’un enfant montrait une personnalité individuelle un peu trop forte… !", a-t-elle poursuivi en souriant. "Heureusement, l’atelier a été un franc succès et à la fin, nous avons reçu de nombreux remerciements chaleureux de la part des parents", a-t-elle révélé.

"Je suis très heureuse parce que mes deux filles ont réussi à apprendre le partage de la responsabilité, l’esprit d’équipe ainsi que l’amitié. Elles ont toutes deux passé des vacances d’été à la fois formatrices et ludiques", a partagé Nguyên Huong Nhu, mère de Lê Hanh Nguyên. -CVN/VNA