Hanoi, 6 décembre (VNA) -  Le Club des entreprises et groupes du Nigéria a récemment organisé, dans la ville côtière de Lagos, un séminaire ayant pour thème « Opportunités d’affaires, d’investissement et de tourisme avec le Vietnam », en présence des représentants d’une cinquantaine de sociétés membres.

Vue générale du séminaire. Photo: Baoquocte.

Avec une population d’environ 186 millions d’habitants, le Nigéria est estimé en tant que marché africain le plus prometteur pour le Vietnam. Mais les entreprises nigériennes n’ont pas beaucoup d’occasions pour bien comprendre les potentiels commerciaux et d’investissement de ce pays d’Asie du Sud-Est.

À cette occasion, le conseiller chargé des affaires commerciales de l’Ambassade du Vietnam au Nigéria, Hoàng Tuân Viêt, a présenté les points forts du Vietnam, en particulier sa politique de Renouveau judicieuse et créative à partir de l’année 1986.

Grâce à la promulgation au Vietnam de la loi sur les entreprises, le commerce, les investissements étrangers et la concurrence, ainsi qu’à une population de 92 millions d’habitants et à sa stabilité politique, l’environnement d’affaires et d’investissement du Vietnam attire de plus en plus l’intérêt des entreprises et sociétés étrangères.

Jusqu’au 20 octobre 2017, on comptait 128 pays et territoires qui ont investi sur le marché vietnamien avec 24 397 projets d’investissement, d’une valeur de 312,91 milliards de dollars. Le Nigéria figure au 86ème rang avec 27 projets d’investissement coûtant 2,99 millions de dollars. En outre, le chiffre d’affaires d’import-export entre les deux pays pour l’année 2016 a atteint 303,84 millions de dollars. Les marchandises vietnamiennes exportées vers le marché nigérian sont essentiellement les navires, les téléphones portables, les ordinateurs, produits électroniques et pièces détachées, les produits de textile-habillement, les articles chimiques, les machines et accessoires, etc. Les importations nigérianes vers le Vietnam avec une valeur de 232,65 millions de dollars sont principalement les matières premières, les noix de cajou, le bois et le coton.  – NDEL/VNA