Hanoï (VNA) – Des experts ayant participé au 9e séminaire annuel sur la Mer Orientale, organisé à Washington, ont donné leurs estimations sur les tensions actuelles dans cette zone maritime.

La tension s'aggrave en Mer Orientale. Photo: VNA

Le professeur chargé de la gestion des politiques de l’Université Keio, Toshihiro Nakayama, a déclaré que le Japon serait facilement affecté par les évolutions négatives en Mer Orientale. Plus de 90% des échanges commerciaux du Japon dépendent au transport maritime. La Mer Orientale, qui est la ligne maritime artérielle, joue un rôle très important pour le Japon. Il s’est déclaré inquiète face à la visée de Chine d’accaparer exclusivement la Mer Orientale pour soi.

Mme Pooja Bhatt, boursier de thèse de l’Université Jawaharlal Nehru, a affirmé la position de l’Inde au regard de la question de la Mer Orientale : la paix, la stabilité, la sécurité basées sur le droit et les normes internationales sont acceptées et l’Inde soutient la liberté de la navigation maritime et aérienne et le commerce sans interruption. Ayant des profits en Mer Orientale, l’Inde deviendra une « victime » si la situation dans cette zone maritime reste instable. Ces dernières années, l’Inde accélère sa présence en matière économique, politique et militaire avec les pays côtiers de la Mer Orientale.

Lors du séminaire, Mme Bec Strating, enseignante politique de l’Université australienne La Trobe a souligné que l’Australie tirait des profits dans le maintien de la paix et de la stabilité en Mer Orientale. C’est la première priorité du pays. L’Australie s’inquiète du fait que de grands pays défient le droit en mer, ce constituant une menace pour la stabilité de la région.

En ce qui concerne cette question, le 1er août, l’Inde a appelé à respecter le droit international en Mer Orientale.

Prenant la parole lors d’un point presse et répondant à la question d’un reporter indien concernant l’information que des navires chinois cherchent d’interrompre les activités d’exploration du Groupe national gazopétrolier de l’Inde en Mer Orientale, le porte-parole du ministère indien des AE, Raveesh Kumar, a souligné que la position de l’Inde était toujours claire et immuable.

L’Inde partage des intérêts économiques et commerciaux dans cette zone. Concrètement, 55% du volume de marchandises de New Delhi sont transportés via la Mer Orientale. L’aspiration légitime de l’Inde est de s’approcher de manière sécuritaire cette zone.

Raveesh Kumar a espéré que le droit international sera bien respecté lorsque l’Inde effectuera ses activités normales dans ces eaux. -VNA