Hanoï, 6 août (VNA) - Les institutions nationales et internationales partagent un sentiment d’optimisme quant à la croissance de l’économie vietnamienne d’ici à la fin de l’année 2018.

Photo : internet


Le Fonds monétaire international (FMI) a maintenu son estimation de croissance économique du Vietnam de 6,6% cette année, avec un taux d’inflation de moins de 4%, grâce aux réformes et à la volonté du gouvernement de garantir la stabilité macroéconomique.

Par ailleurs, la Banque mondiale a prédit que l’économie nationale pourrait connaître une croissance de 6,8%, soit 0,3% de plus que les prévisions de la même institution à la fin du premier trimestre.

L’Institut central d'études de la gestion économique du Vietnam (ICEE), à son tour, a relevé ses prévisions de 6,67 à 6,71%, compte tenu de la hausse des exportations, de l'amélioration de l'environnement des affaires et en encourageant la croissance du PIB de 7,08% au premier semestre de 2018, le plus haut niveau enregistré au cours de la même période au cours des sept dernières années.

Lors d'un forum économique organisé récemment à Hanoi, Dominic Scriven, président du groupe  Dragon Capital, a estimé que dans la première moitié de 2018, le Vietnam a attiré 1,5 milliard de dollars d’investissements étrangers indirects, un chiffre qui montre la confiance des hommes d'affaires au Vietnam.

Cependant, les économistes ont mis en garde contre les risques liés à la hausse de l’inflation, après avoir enregistré de fortes augmentations de l’indice des prix à la consommation en mai et en juin.

En outre, les catastrophes naturelles, le rajustement du prix de certains produits et services essentiels et l'augmentation du dollar sont d'autres facteurs qui menacent la stabilité de l'économie.

Nguyen Anh Duong, chef du Comité des politiques macro-économiques de l'ICEE a proposé que la variation des prix est effectuée soit inclue un itinéraire progressif transparent, souple et rigoureux.

Il a également recommandé de renforcer les politiques monétaires, de maintenir la liquidité et d'intensifier le contrôle des prêts sur le marché immobilier. - VNA