Le Dep Fashion Show 9 (DFS9), intitulé pour cette édition "Dreaming", verra défiler une multitude de collections concrétisant les rêves emplis d'émotions des stylistes talentueux et des artistes de l'équipe de production.

Cet événement de mode le plus important de l'année, organisé par le magazine "Dep" de l'Agence Vietnamienne d'Information et les sociétés LeMedia et Le Bros, aura lieu ce dimanche soir au Centre commercial The Garden, My Dinh, à Hanoi.

Encore une fois, le DFS9 honorera la mode vietnamienne par le biais du langage de l'art virtuel contemporain mêlant danse, performance, installation, musique et lumières.

Les rêves du DFS9 conduiront les spectateurs dans de nouvelles terres pour partir à la découverte de nouvelles cultures. Outre les visages connus de la mode vietnamienne comme les stylistes Hoàng Ngân et Kelly Bùi, le DFS9 présentera les nouvelles créations de l'Allemande Juliane Kunze, et de Luu Anh Tuân, un jeune vietnamien considéré comme un nouveau phénomène du monde de la mode en Hongrie depuis quelques années déjà.

Participer au DFS9 comble chaque styliste. Mais cela n'en demeure pas moins un défi de taille, car c'est ici que ces artistes peuvent réellement se jauger et montrer toute l'étendue de leur talent. Sous le thème "Dreaming", la styliste Hoàng Ngân invitera le public à découvrir sa collection éponyme. Collection qui traduit le rêve d'un amour romantique : le personnage principal -la jeune fille- rencontre par hasard son élu du coeur dans un endroit qui lui est étranger. Pour le conquérir, la belle lui raconte son histoire en usant du langage de la mode. Les matières ayant permis de confectionner cette collection "Dreaming" sont soie, satin, taffetas, velvet, laine et coton, avec des tons majoritairement verts, bruns et noirs. Les modèles de Hoàng Ngân veulent transmettre au public un message : "Il ne faut pas cesser de rêver car les vieux contes existent dans la vie réelle".

La styliste allemande Juliane Kunze apportera au DFS9 un nouveau regard sur la mode. Sa collection "Pasteur nomade" est inspirée de trois personnages : le Gitan, le danseur flamenco et le matador, avec des couleurs à dominante rouge, rose et pourpre, qui accentueront les mouvements et mettront en valeur les courbes du corps. Des vêtements très pratiques pour la vie quotidienne qui ne sacrifient pas l'élégance pour autant, loin s'en faut.

La collection de la styliste Kelly Bùi, "Le monde fiction", traduit l'amour et l'inspiration qu'elle a puisés d'une Angleterre ancienne mêlée de modernité, et met en avant les traits culturels romantiques de la vieille Europe. Le public rencontrera dans sa collection des super-héros venus d'une planète inconnue.

Les expériences de la vie quotidienne demeurent une source d'inspiration intarissable pour les créations de Luu Anh Tuân. Avec "L'histoire racontée", les spectateurs s'égarent dans un monde de rêves colorés. C'est le mélange ingénieux entre la modernité platonique de l'Occident et les blocs originaux de l'Orient. Les tenues sont fabriquées à l'aide de matières spécifiques que l'on trouve en Orient comme soie de châtaignier, velours brut, brocart, laine, cuir. Les couleurs prédominantes sont rouge, violet, jaune, jade, vert et noir. Sous les mains expertes de Luu Anh Tuân, on a vraiment l'impression que les modèles confectionnés sont directement tirés de ses rêves pour être présentés à un public éberlué.

Le DFS9 est réalisé par une équipe professionnelle avec à la barre du navire des rêves le réalisateur Lê Vu Long, un chorégraphe talentueux que l'on ne présente plus. Le musicien Tri Minh, le top-modèle Xuân Lan et les trois chorégraphes Dô Hoàng Thi Ngoc, Quach Hoàng Diêp, Trân Thanh Nam, le designer scénique Lê Quôc Hung, l'éclairagiste français Dominique Raby, l'ingénieur du son Jérôme Bréger (France), l'artiste de cirque Ngô Lê Thang, l'artiste de l'art visuel Nguyên Thê Hùng, la directrice de production Lê Nhu Thoa, ainsi que chaque membre de l'équipe du DFS9 apporteront au public un rêve à chacun leur manière. En allant au bout de ces rêves, on touchera du doigt au véritable. Et comme l'a dit le peintre et écrivain français Marek Halter : "Certes, un rêve de beignet, c'est un rêve, pas un beignet. Mais un rêve de voyage, c'est déjà un voyage".

Le bateau des rêves du DFS9 vous attend pour lever l'ancre dimanche soir à The Garden Mall. - AVI