Partage d'expériences entre l’ambassadrice du Canada au Vietnam Deborah Paul (centre) et les boursiers d'excellence vietnamiens de 2019. Photo: Tung Duong/CVN
 
Hanoï (VNA) - Pour l’année scolaire 2019-2020, le gouvernement canadien a octroyé à une soixantaine d’étudiants vietnamiens des bourses d’études reparties parmi différents cycles scolaires, du niveau licence et master, au doctorat et postdoctorat. Le Vietnam est le pays de l’ASEAN qui reçoit le plus grand nombre de bourses. Deborah Paul, ambassadrice du Canada au Vietnam, apporte plus de précisions sur la chaîne VOV5 de la Voix du Vietnam.

Nous avons deux bourses. La première s’appelle SEED, c’est un programme de bourses et d’échanges éducationnels pour le développement Canada-ASEAN. Ce programme vise à réduire la pauvreté dans les pays en voie de développement de l’ASEAN et à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable. C’est un programme sur 5 ans financé par le gouvernement canadien et nous sommes actuellement dans sa 2e année. La valeur de la bourse est déterminée selon la durée et le niveau d’étude des boursiers entre 10 000 et 16 000 CAD, et sa durée varie de 4 à 8 mois. Cette année, ce sont 150 étudiants de toute la région de l’ASEAN qui ont reçu une bourse, dont 52 pour le Vietnam. Donc, cette année encore, c’est le Vietnam qui est au premier rang avec le plus grand nombre de bourses, soit le double de l’an passé où le pays en avait seulement reçu 22.

Le deuxième programme est le programme canadien de bourses d’études de la Francophonie qui fête son 32e anniversaire cette année. Cette bourse est offerte aux étudiants des 37 pays en voie de développement membres de l’Organisation internationale de la Francophonie, dont le Vietnam. Elle est destinée à la poursuite dans des universités francophones d’un Doctorat ou d’un postdoctorat. C’est une bourse qui vise à renforcer les capacités institutionnelles des bénéficiaires. La valeur moyenne d’une bourse est de 35 000 CAD par an. Ce montant varie selon le programme d’étude, la ville et la province de l’institution d’enseignement. Ce programme existe depuis 1987 et depuis lors, le Vietnam a reçu 127 bourses et cette année, pour notre année fiscale 2019-2020, 7 bourses ont été attribuées aux étudiants vietnamiens.

VOV5 : Quels sont les apports de ces bourses dans la coopération entre nos deux pays ?

Ces deux programmes sont importants pour nos relations avec le Vietnam parce qu’ils permettent aux étudiants vietnamiens de poursuivre des études supérieures dans des institutions canadiennes. Ces étudiants reviennent au Vietnam avec des connaissances approfondies dans leurs domaines respectifs et ils sont considérés comme des ambassadeurs informels du Canada. Bien que le Vietnam ne possède pas beaucoup de francophones, je sais que votre pays tente cependant de préserver son lien avec la langue française. Alors le programme CFSP est un excellent moyen d’entretenir cet héritage francophone et de promouvoir des échanges académiques et culturels entre le Canada et le Vietnam.

VOV5 : Outre l’éducation, pourriez-vous nous parler des autres secteurs de coopération importants entre nos deux pays ?

Le partenariat intégral entre le Canada et le Vietnam a été établi en 2017. En ce qui concerne le développement, on met l’accent sur une approche plus forte et plus stratégique de la coopération dans le développement dans les domaines : innovation et entrepreneuriat et atténuation des effets du changement climatique. Le Canada coopère avec le Vietnam par l’intermédiaire de divers partenaires et la mise en œuvre de mécanismes de financement. Nous offrons une assistance technique dans plusieurs domaines, que sont l’égalité des gens, l’autonomisation des femmes, l’innovation et l’expérimentation, la formation technique et professionnelle et la sécurité alimentaire. Mais je voudrais ajouter que notre partenariat intégral vise aussi à renforcer la coopération dans plusieurs autres domaines, non seulement, l’éducation et le développement, mais aussi la politique, la diplomatie, la défense et la sécurité, le commerce et l’investissement. Et je voudrais également ajouter qu’en 2019, l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste est entré en vigueur pour le Vietnam et le Canada. Nous nous attendons donc aussi à ce que les relations commerciales et les investissements se développent encore davantage.-VOV/VNA