COVID-19 : l’etat d’urgence en Thailande est prolonge une nouvelle fois hinh anh 1Des agents de santé vaporisent un désinfectant dans un marché de la province de Samut Sakhon, en Thaïlande, le 21 décembre 2020. Photo: Xinhua / VNA

Bangkok (VNA) - L’état d’urgence en Thaïlande est prolongé une nouvelle fois, de 45 jours jusqu’à la fin de février 2021 pour endiguer la propagation du COVID-19.

Cette décision a été approuvée dans le contexte où la Thaïlande fait face à une nouvelle vague de coronavirus avec 745 nouveaux cas confirmés ces 24 dernières heures – le nombre quotidien le plus élevé jamais enregistré.

Le Centre pour l'administration de la situation COVID-19 (CCSA) a déclaré 28 sur 77 villes et provinces, dont la capitale Bangkok, comme étant des zones à haut risque.

Jusqu’à 9h43 le 5 janvier, la Thaïlande a recensé 8.439 cas dont 65 décès, selon The Bangkok Post.

Contrairement à certains pays dans la région, le Cambodge a commencé à assouplir les restrictions au cours des six dernières semaines qui ont suivi une épidémie de COVID-19 en novembre dernier.

Le 4 janvier, les écoles privées ont commencé à rouvrir cette semaine tandis que des écoles publiques doivent revenir la semaine prochaine. Le Cambodge a également rouvert le musée du génocide de Tuol Sleng, célèbre site touristique à Phnom Penh.

Le même jour, Singapour a déclaré que ce pays envisagerait d'assouplir les restrictions de voyage pour les personnes qui ont été vaccinées contre le COVID-19, y compris pour celles qui prévoient de se rendre dans la cité-État pour le Forum économique mondial (WEF) en mai prochain.

En Indonésie, un programme de vaccination de masse devrait démarrer la semaine prochaine car environ 700.000 doses de vaccins ont déjà été largement distribuées.

Le pays a obtenu plus de 329 millions de doses de vaccins COVID-19, notamment auprès de Pfizer et de son partenaire BioNTech et d'AstraZeneca. Cependant, ceux qui seront utilisés dans la première phase sont CoronaVac, le vaccin produit par Sinovac en Chine. -VNA