Son La (VNA) –  Les Thai noirs de la province septentrionale de Son La disposent de leur propre calendrier vieux de mille ans. C’est un calendrier lunaire différent de celui qui a cours dans le reste du Vietnam ou en Chine. Seuls les chamans sont capables de le lire. Les habitants consultent ces derniers chaque fois qu’ils préparent des événements importants : mariage, construction d’une maison, emménagement…

Photo : VOV

Une année du calendrier Thai noir comprend douze mois. Jusque-là, rien d’original. Mais attention, le premier mois correspond au mois de juillet du calendrier grégorien. La littérature ancienne de cette communauté regorge de proverbes résumant les expériences populaires relatives au climat. 

Les Thai noirs savent ainsi, depuis leur tendre enfance, que le premier mois lunaire est le mois des crachins, qu’au troisième mois tous les puits seront remplis, qu’au sixième mois il y aura des coups de tonnerre et qu’au septième mois le vent sera violent… Peu d’entre eux savent lire le calendrier Thai noir, affirme Lo Van Chung qui, lui, a fait des études sur cette chronologie traditionnelle.

«Autrefois, les Thai noirs observaient le degré de maturité des fruits dans la forêt pour décider du déroulement de leurs travaux champêtres. Mais chaque village possédait au moins un calendrier en forme de carnet qui indiquait quel jour serait faste pour tel ou tel  type d’activité», explique-t-il.

Photo : VOV

Ce calendrier est encore largement utilisé aujourd’hui dans différents districts des provinces de Son La, Diên Biên et Yên Bai. Les chamans le consultent à la demande des villageois dans le but de les aider à choisir le jour faste pour organiser un mariage, construire une maison, emménager dans une nouvelle demeure… 

En 2005, un certain Cà Van Chung, un Thai qui travaillait au service scientifique et technologique de la province de Son La, a mené des recherches en vue d’informatiser et donc de pérenniser ce calendrier traditionnel. Il a réussi à créer sur ordinateur un calendrier qui va de 1800 à 2199, soit 400 ans. 

L’internaute peut consulter chaque jour de ces 400 ans, et savoir à quel jour du calendrier grégorien et du calendrier lunaire vietnamien il correspond. Ce calendrier existe aussi en version papier. Publié par l’Association des arts folkloriques du Vietnam, il comprend sept tomes. – VOV/VNA