Communauté économique de l'ASEAN, opportunités et défis

La Communauté économique de l'ASEAN qui devra voir le jour fin 2015 apportera aux entreprises vietnamiennes un plus grand marché mais aussi des défis, selon Tran Thanh Hai, vice-directeur du Département d'import-export du ministère de l'Industrie et du Commerce.

La Communauté économique de l'ASEAN qui devra voir le jour fin 2015 apportera aux entreprises vietnamiennes un plus grand marché mais aussi des défis, selon Tran Thanh Hai, vice-directeur du Département d'import-export du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Avec la participation des 10 pays membres de l'ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est), cette Communauté économique créera un marché commun pour une région qui recense 600 millions de personnes et affiche un PIB de près de 3.000 milliards de dollars. Elle permettra également aux entreprises locales de bénéficier d'exemptions d'impôts en exportant leurs produits dans d'autres pays régionaux, ce qui favorisera leurs ventes.

En effet, les pays de l'ASEAN figurent parmi les plus grands débouchés des produits vietnamiens. Les statistiques du Département d'import-export indiquent une nette augmentation des exportations vietnamiennes sur ces marchés. Entre 2011 et 2013, les exportations vietnamiennes sont passées de 13,5 milliards de dollars à 18,4 milliards. Au premier semestre 2014, les échanges commerciaux entre le Vietnam et les autres pays membres de l'ASEAN se sont élevés à 20,45 milliards de dollars, soit une hausse de 3,6 % sur un an.

Selon Tran Thanh Hai, les exportations vietnamiennes en ASEAN continueront d'augmenter. Il est temps que les entreprises nationales cherchent à saisir les opportunités afin d'élargir leurs parts de marchés. Cependant, les sociétés vietnamiennes, notamment les PME, exposent des lacunes sur les plans technologique et stratégique à long terme. Elles rencontreront de grandes difficultés, outre une vive concurrence de sociétés d'autres pays régionaux, a indiqué Pham The Hung, directeur de l'Institut des recherches sur les PME.

Il est donc nécessaire que les entreprises ne cessent d'améliorer la qualité et la compétitivité de leurs produits et comprennent bien le principe du pays d'origine afin de bénéficier de privilèges douaniers, a souligné Tran Thanh Hai. -VNA

Voir plus