Transformation du thon à export à la société KTC Food de Kien Giang au Sud. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a organisé le 5 mai une réunion pour préparer une séance de travail avec une délégation d’inspection de la Commission européenne (CE), qui va venir au Vietnam pour examiner la situation de pêche pour le retrait du carton jaune.

Le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Vu Van Tam a présidé cette réunion, précisant qu’après l’avertissement du carton jaune de la CE, le ministère a proposé la révision de la Loi sur l’aquaculture, laquelle entrera en vigueur en 2019, l’adoption d’une instruction sur l’interdiction de la pêche illicite. Les localités sont ordonnées de gérer plus strictement les moyens de pêche hauturière, de renouveler les ports pour satisfaire aux exigences de la CE. Depuis le début 2018, la pêche illicite s’arrête.

En fait, le ministère a mis en œuvre des solutions urgentes en réponse à l'avertissement de la CE sur la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) en mettant l'accent sur la rédaction d'un décret guidant l'application de la loi de 2017 sur la pêche et un nouveau document remplaçant le décret N° 103/2013/ND-CP en N° 41/2017/ND-CP sur les amendes administratives dans les activités de pêche.

Le ministère a demandé à 28 localités côtières d’appliquer énergiquement les directives du Premier ministre concernant la pêche INN, d'intensifier les inspections et les enquêtes des violations pour empêcher l’INN dans les eaux étrangères.

Le Vietnam avait été averti en septembre 2017 par un carton jaune de la CE parce qu’elle ne respectait pas le règlement contre la pêche INN et il a eu l'opportunité de prendre des mesures pour rectifier la situation dans les six mois allant du 23 octobre 2017 au 23 avril 2018, afin que l'avertissement puisse être retiré. -VNA