Phnom Penh, 30 juillet (VNA) - Le Parti du peuple cambodgien (PPC), au pouvoir, affirme avoir remporté 4,2 millions sur plus de 6,8 millions de voix lors des élections législatives du 29 juillet, soit 61,7%.

Le Premier ministre cambodgien et président du PPC, Hun Sen, se rend le 29 juillet dans un bureau de vote à Phnom Penh. Photo: AFP/VNA

Le nombre de votes était beaucoup plus élevé que celui obtenu lors des élections de 2013, qui était de 48,83%.

Le PPC a été suivi par le Parti de la démocratie à la base (GDP) avec plus de 560.000 voix, le Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (FUNCINPEC) avec 326.000 voix, le Parti de la Ligue pour la démocratie (LDP) avec 268.000 voix et le Parti Khmer Will (KWP) avec 183.000 votes.

Auparavant, la Commission électorale nationale (CEN) avait annoncé que les élections générales du 29 juillet au Cambodge étaient un succès avec un taux de participation estimé à 82,17%.

Ce taux de participation est beaucoup plus élevé que celui de l'élection précédente tenue en 2013, qui était plus de 69,60%.

Les élections de l’Assemblée nationale cambodgienne de la 6è législative ont eu lieu de 7h à 15h le 29 juillet.

Le chef de la police nationale du Cambodge, Neth Savoeun, a déclaré qu'il n'y avait pas de violence pendant les élections.

Le même jour, le Premier ministre cambodgien et président du PPC Hun Sen a tenu ses remerciements sur sa page Facebook aux électeurs pour avoir participé au scrutin.

Vingt partis politiques étaient en lice pour les 125 sièges au Parlement cambodgien. Plus de 8,38 millions d'électeurs se sont inscrits à ces élections.

Selon la CEN, près de 100.000 observateurs de 20 partis politiques, de 112 organisations sociales et civiles, ainsi que 500 observateurs internationaux de 42 pays ont surveillé ces élections. Environ 900 journalistes, dont près de 100 journalistes internationaux, sont venus au Cambodge pour couvrir l'événement.

La CEN prévoit d'annoncer les résultats préliminaires le 11 août et les résultats officiels le 15 août prochain en cas d'absence de plaintes de la part des partis politiques. -VNA