Calamités naturelles dans plusieurs pays de par le monde

Un séisme de magnitude 5,9 sur l'échelle de Richter a frappé samedi la région de Kanto au Japon (banlieue de la capitale), a annoncé l'Agence météorologique japonaise.

Un séisme de magnitude 5,9 sur l'échelle de Richter a frappé samedi la région de Kanto au Japon (banlieue de la capitale), a annoncé l'Agence météorologique japonaise.

Le séisme s'est produit à 11h19 (02h19 GMT) et a été fortement ressenti à Tokyo et dans les régions voisines. L'épicentre, situé à quelque 70 kilomètres de profondeur, a été localisé dans la partie sud de la préfecture de Tochigi.

Il n'a pour l'instant pas été fait état de victime ou de dégât matériel. Par ailleurs, les autorités n'ont pas lancé d'alerte au tsunami. Les services de train à grande vitesse avaient été suspendus entre Tokyo et la région de Tohoku (dans le nord-est de Honshu), avant de reprendre quelques heures plus tard.

Le même jour, un tremblement de terre de magnitude 6,0 sur l'échelle de Richter a secoué samedi à 09H11 (heure de Pékin) le nord-est de Taïwan, a-t-on appris du Centre du réseau sismique de Chine. L'épicentre a été localisé à 25,3 degrés de latitude nord et à 124,1 degrés de longitude est, à une profondeur de 130 kilomètres, a indiqué le centre dans un communiqué.

De plus, une secousse de magnitude 5,2 sur l'échelle de Richter s'est produite à 15H30 (05H30 GMT) à 124 kilomètres au sud-est de Townsville (Etat du Queensland), à une profondeur de 10 kilomètres, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

Par ailleurs, en Nouvelle-Zélande, la ville de Christchurch a été frappée samedi par une réplique de magnitude 5,2 du séisme du 22 février, qui avait fait au moins 181 morts.

La secousse a été enregistrée à 17H49 (05H49 GMT), avec un épicentre situé à 16 kilomètres de la ville, à une profondeur de 9 kilomètres, toujours selon l'USGS. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée et les deux secousses n'ont fait ni victimes ni dégâts, selon les premières informations.

Vingt séismes volcaniques et les émissions de gaz ont été détectés autour du volcan Taal sur une île proche de la capitale des Philippines, a annoncé samedi le gouvernement philippin, indiquant qu'une éruption est imminente.

Le magma est remonté à la surface, a déclaré l'Institut philippin de volcanologie et de sismologie. En outre, l'eau du cratère se réchauffe tandis que les émissions volcaniques de dioxyde de carbone ont atteint 4.670 tonnes par jour fin mars, par rapport à 1.875 tonnes par jour en février.

L'Institut philippin de volcanologie et de sismologie a instauré le 9 avril le 2e niveau d'alerte, qui en comprend cinq, après des signes d'une remontée du magma.

Taal est l'un des plus actifs volcans du pays avec 33 éruptions enregistrées, la dernière en 1977. - AVI

Voir plus