APD : le secteur de l'information toujours prioritaire

Dans les temps qui viennent, le secteur de l'information et des communications bénéficiera en priorité d'aides publiques au développement (APD) afin d'accélérer son développement et de faire du Vietnam un pays puissant en ce domaine, a déclaré le ministère de l'Information et des Communications (MIC).

Dans les temps qui viennent, le secteur de l'information et des communications bénéficiera en priorité d'aides publiques au développement (APD) afin d'accélérer son développement et de faire du Vietnam un pays puissant en ce domaine, a déclaré le ministère de l'Information et des Communications (MIC).

Selon le MIC, en comparaison avec d'autres secteurs économiques, l'APD mobilisée depuis 1993 pour l'information et les communications est plutôt modeste, avec un peu plus de 578 millions de dollars dont près de 400 millions sous forme de prêts à taux d'intérêt préférentiel, et le solde, sous forme d'aide non remboursable. Le nombre de programmes et de projets d'ADP concernant ce secteur est par ailleurs très faible.

Les bailleurs de fonds sont pour l'essentiel la Banque mondiale (BM), la Banque asiatique pour le développement (BAD), la Communauté européenne (CE), la France, les Etats-Unis, le Japon, la République de Corée, et certaines organisations onusiennes.

De grands projets d'APD sont en cours au Vietnam, tels celui de développement des technologies de l'information et des communications, de 87, 87 millions de dollars provenant d'un prêt de la BM, celui de développement de l'éducation post-universitaire pour le secteur des technologies de l'information et des communications (46,34 millions de dollars), ou encore celui de généralisation de l'Internet dans la société (29,8 millions de dollars provenant de prêts du Japon).

Selon les prévisions, pour la période 2011-2015, le Vietnam s'efforcera de mobiliser chaque année entre 1,5 et 2 milliards de dollars d'APD afin de soutenir le développement de ses infrastructures économiques et techniques, dont l'information, la poste et les télécommunications.

D'après Cao Manh Cuong, directeur adjoint du Département de l'économie extérieure au ministère du Plan et de l'Investissement, utiliser efficacement les APD permettra de mobiliser d'autres sources de financement, et notamment les capitaux privés, étrangers ou non, et sous toutes formes dont le partenariat public privé (PPP).

Sur ce dernier point, le MIC a récemment signé des PPP avec de grands groupes mondiaux tels que Microsoft, Intel, Huawei..., lesquels comprennent des volets d'assistance à la formation des ressources humaines pour les administrations et entreprises, l'octroi de bourses d'études ainsi que la modernisation des infrastructures de télécommunication.- AVI

Voir plus