Hô Chi Minh-Ville vue d'en haut. Photo d'illustration : Getty Images

Hanoï (VNA) - L’engagement du gouvernement vietnamien en faveur de réformes économiques à grande échelle est de bon augure pour les perspectives à long terme du pays et l’aidera à joindre le groupe des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, selon Khoon Goh, responsable de la recherche sur l’Asie à la banque australienne ANZ.

Dans un article publié le 12 août sur le site web bluenotes.anz.com, Khoon Goh a indiqué que la croissance du Produit intérieur brut (PIB) du Vietnam au cours du premier semestre 2019 était solide, en dépit de la récession du commerce mondial et de l’impact de la peste porcine africaine sur le secteur agricole.

En conséquence, ANZ Research maintient sa prévisions de croissance de 6,7% pour le Vietnam cette année. Bien que ce taux soit inférieur au niveau de 7,1% connu en 2018, il renforcerait la place du Vietnam comme l’une des économies à la croissance la plus rapide en Asie.

Selon ANZ, l’inflation du Vietnam devrait rester gérable, en étant estimée à 2,8% en 2019, soit inférieur à l’objectif de 4% fixé par la Banque d’État du Vietnam.

Alors que le Vietnam continue de tirer profit des réformes passées et de s'engager à poursuivre les réformes en cours, le pays est en passe de doubler son revenu national brut par habitant, passant de 2.400 dollars en 2018 à 4.800 dollars d'ici 2028, pour devenir un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.

Khoon Goh a affirmé qu’il était nécessaire pour le Vietnam de gérer les flux des investissements directs étrangers (IDE) pour assurer une affectation adéquate des ressources tout en prévenant la situation de surchauffe.

Le gouvernement vietnamien devrait s'attacher à attirer des IDE de nouvelle génération afin d'assurer un développement économique durable, a-t-il ajouté.

La croissance du secteur des services au Vietnam au deuxième trimestre est restée robuste, en atteignant 6,83% d’une année sur l’autre, grâce à la forte croissance des salaires et à l’urbanisation croissante.

La démographie est un domaine qui nécessitera une attention croissante des décideurs politiques vietnamiens, a souligné le spécialiste de la banque ANZ. La population active du Vietnam a culminé en 2015. Le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans du Vietnam augmentera rapidement, ce qui fera doubler le taux de dépendance en 20 ans. C’est la principale raison pour laquelle ANZ s’attend à un ralentissement du taux de croissance potentiel à moyen terme du Vietnam, de 6% au cours de la prochaine décennie.

La gestion de ce changement structurel nécessitera des mesures opportunes dans des domaines tels que l'âge de la retraite et les réformes des retraites. En cas de succès, le Vietnam pourrait devenir une économie à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. –VNA