Hanoï, 28 octobre (VNA) - Le ministère des Sciences et des Technologies, en coordination avec l'Office sud-coréen de la propriété intellectuelle (KIPO), a organisé le 28 octobre un événement pour annoncer le logo de l'indication géographique nationale du Vietnam.
Annonce du logo de l'indication geographique nationale du Vietnam hinh anh 1Logo de l'indication géographique nationale du Vietnam.

S'exprimant lors de la cérémonie, le vice-ministre des Sciences et des Technologies Nguyen Hoang Giang a souligné que la création réussie de ce logo aidera les importateurs et les consommateurs à localiser les produits qui représentent le Vietnam, en tant que contribution à la facilitation des affaires entre les parties intéressées.

En outre, il vise à aider les organisations de gestion à contrôler la quantité de produits fournis sur le marché, permettant ainsi aux organismes chargés de l'application des droits de propriété intellectuelle de détecter plus facilement les violations liées à l'indication géographique, a-t-il souligné.

Le logo devrait devenir un signal important pour les agences et organisations nationales afin de soutenir la diffusion et la présentation des produits sur le marché, en particulier à l'étranger, afin d'augmenter la capacité concurrentielle des articles avec des indications géographiques, a-t-il souligné.

Il a également souligné le développement fructueux des relations de coopération entre les deux pays ces dernières années, notamment dans le domaine de la propriété intellectuelle.

Le projet "Design du logo de l'indication géographique nationale du Vietnam" a été financé par l'Association sud-coréenne de promotion des inventions (KIPA) et le KIPO, a-t-il noté.

Pour sa part, Le Minh Thu, directrice adjointe du Centre d'évaluation des indications géographiques et des marques internationales du Vietnam, a réitéré que le fait contribuera à améliorer l'efficacité de la protection, du maintien des droits et des intérêts légitimes des organisations et des individus. qui utilisent les indications géographiques, ainsi que la promotion des activités de production, de commerce et de consommation en faveur desdits produits, en tant que contribution à la conservation de la culture et des connaissances traditionnelles du pays d'Asie du Sud-Est.

De son côté, Choi Yujin, directeur de la filiale de BIMPlans, une société sud-coréenne de conseil et de design à Hanoï, a estimé qu'au Vietnam, les politiques de gestion sur les indications géographiques entre les localités, le gouvernement et les producteurs n'ont pas été étroitement coordonnées, donc à l'avenir, pour développer les indications géographiques sur les marchés étrangers, le pays doit enregistrer les marques étrangères via le système de Madrid.

A l'occasion, les participants ont échangé des opinions sur les sujets liés à la pratique de la gestion des indications géographiques dans le pays et les expériences de l'administration en la matière à l'étranger, entre autres.- VNA
source