Affaire des kits de test COVID-19 : un ancien ministre de la Santé condamné à 18 ans de prison

Le tribunal populaire de Hanoï a condamné 12 janvier, l'ancien ministre de la Santé Nguyen Thanh Long à 18 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin dans l'affaire des kits de test COVID-19 impliquant la société anonyme Viet A Technology.
Hanoï, 12 janvier (VNA) - Le tribunal populaire de Hanoï a condamné 12 janvier, l'ancien ministre de la Santé Nguyen Thanh Long à 18 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin dans l'affaire des kits de test COVID-19 impliquant la société anonyme Viet A Technology.
Affaire des kits de test COVID-19 : un ancien ministre de la Santé condamné à 18 ans de prison ảnh 1Le tribunal populaire de Hanoï condamne l'ancien ministre de la Santé Nguyen Thanh Long à 18 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin dans l'affaire des kits de test COVID-19.  Photo : VNA

Des peines ont également été annoncées pour 37 autres accusés, dont ceux de la société Viet A, d'anciens responsables des ministères de la Santé, des Sciences et des Technologies ainsi que d'anciens responsables des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de nombreuses provinces.

Plus précisément, Phan Quoc Viet, PDG et président de la société Viet A, a été condamné à 14 ans de prison pour violation des règles d'appel d'offres, entraînant de graves conséquences, et à 15 ans supplémentaires de prison pour pots-de-vin.

Vu Dinh Hiep, directeur général adjoint de la société Viet A, a été condamné à sept ans de prison pour violation des règles relatives aux appels d'offres, entraînant de graves conséquences, ainsi qu'à huit ans de prison pour pots-de-vin.

Pour avoir reçu des pots-de-vin, Trinh Thanh Hung, ancien directeur adjoint du Département des sciences et technologies pour les secteurs économiques et techniques du ministère des Sciences et technologies, a été condamné à 14 ans de prison ; Nguyen Huynh, ancien secrétaire du ministre de la Santé Nguyen Thanh Long, à neuf ans ; Nguyen Minh Tuan, ancien directeur du Département des équipements et travaux de santé du ministère de la Santé, huit ans ; Nguyen Nam Lien, ancien directeur du Département de la planification et des finances du ministère de la Santé, sept ans ; et Pham Duy Tuyen, ancien directeur du CDC de la province de Hai Duong, 13 ans.

Chu Ngoc Anh, ancien ministre des Science et des Technologie, et Pham Cong Tac, ancien vice-ministre des Science et des Technologie, ont été condamnés à trois ans de prison pour violation des règles sur la gestion et l'utilisation des biens de l'État, entraînant des pertes et du gaspillage.

Pham Xuan Thang, ancien secrétaire du Comité provincial du Parti de Hai Duong, à cinq ans, Pham Manh Cuong, ancien directeur du ministère de la Santé de la province de Hai Duong, et Nguyen Van Trinh, ancien assistant d'un vice-Premier ministre ont été condamnés à quatre ans de prison, respectivement, pour abus de position et de pouvoir dans l'exercice de fonctions officielles.

Pendant ce temps, Phan Ton Noel Thao et Ho Thi Thanh Thao, assistant financier et trésorier de la société Viet A, ont été condamnés à quatre ans de prison pour pots-de-vin.

D’autres accusés dans l’affaire des tests de kits COVID ont été condamnés à des peines de prison allant de 24 mois à cinq ans et six mois de prison.

En décembre 2021, la police a arrêté et engagé des poursuites judiciaires contre Phan Quoc Viet pour avoir augmenté le prix des kits de test RT-PCR COVID-19 et versé des pots-de-vin aux responsables de la santé pour vendre leurs kits de test.

Phan Quoc Viet et les principaux dirigeants de la société ont admis avoir collaboré avec les responsables des hôpitaux et des CDC pour fournir des kits de test COVID-19 aux hôpitaux et aux CDC à des prix fixés par l'entreprise, bien supérieurs au prix de production.

La société Viet A a vendu plus de 4,5 millions de kits de tests, causant une perte de 1.235 milliards de dongs, dont 402 milliards de dongs pour l'État.
Dans le cadre de cette affaire, la police d'enquête du ministère de la Sécurité publique a gelé les transactions et les dépôts et a confisqué un total d'environ 1,7 billion de dongs (73,9 millions de dollars). - VNA
source

Voir plus