Hanoï (VNA) - En 2014, le Vietnam occupait la 60ème place sur 154 pays au classement de l’ONU relatif à l’égalité des sexes. Selon le Rapport sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement de l’ONU, le pays a achevé avant terme ses objectifs dans le domaine de l'égalité homme-femme.

«Partager les travaux», une photo de Nguyễn Hữu Thông, premier prix d’un concours photographique à propos de l’égalité homme-femme organisé en 2017 par l’ambassade de Suède au Vietnam.

Acquis en termes d’égalité des sexes

Conformément à la Loi sur l’égalité des sexes de 2006 et à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, le Vietnam a promulgué plusieurs textes juridiques visant à affirmer le principe d’égalité homme-femme. 

Hanoï a également adopté une stratégie nationale pour la période 2011-2020 dans le but de réduire l’écart entre les sexes et d’améliorer le statut des femmes. ​En ​rempissant en 2015 l’objectif d’égalité homme-femme, l’un des trois Objectifs du Millénaire pour le Développement de l’ONU, le Vietnam est l’un des pays à avoir réussi à réduire l’écart des sexes le plus rapidement depuis 20 ans.

Constituant plus de 50% de la population et représentant près de 50% de la main-d’œuvre, les femmes vietnamiennes participent de plus en plus activement aux activités communautaires. 26,8% des députés de la XIVe législature (2016-2021) sont des femmes, un taux élevé dans la région et dans le monde. Les femmes occupent des postes à responsabilité dans le Parti, à l’Assemblée nationale, à la Présidence, au Gouvernement, dans les administrations locales et dans d'autres secteurs. 92% des femmes vietnamiennes savent lire et écrire. 80% des petites filles des régions lointaines et reculées ou peuplées des minorités ethniques vont à l’école à l’âge prévu. Plus de 50% des étudiants sont des femmes. Parmi les titulaires d’un master, 30% sont des femmes et parmi ceux disposant d’un doctorat, 17,1%.

Réduire l’écart homme-femme

La stratégie nationale sur l’égalité des genres met l’accent sur les régions où les disparités homme-femme restent importantes. Ces diverses politiques aident à réduire la traite des femmes et les violences familiales et encouragent les femmes à faire des études. Le gouvernement a pris de nombreuses mesures dans l'optique de faire respecter la législation en la matière et plusieurs systèmes d'organisation favorisant l’égalité des genres ont été instaurés à différents échelons.

Le Vietnam se fixe désormais pour objectif d’améliorer le niveau de vie des femmes issues des ethnies minoritaires et leurs accès à des postes à responsabilité. Le pays entend aussi organiser des campagnes de sensibilisation sur l’égalité des sexes pour changer les mentalités et réduire les préjugés. -VOV/VNA