39 cadavres au Royaume-Uni: l'ambassade du Vietnam prendra des mesures de protection des citoyens hinh anh 1Lieu où le conteneur a été retrouvé (Photo: Xinhua/VNA)

Hanoi, 27 octobre (VNA) - L'ambassade du Vietnam au Royaume-Uni s'est déclarée prête à prendre des mesures de protection des citoyens si l'une des 39 personnes retrouvées mortes dans un conteneur dans la zone industrielle de Waterglade à Essex était confirmée comme étant vietnamienne.

L'ambassade a indiqué qu'elle maintenait le contact et la collaboration avec les agences locales compétentes concernant le cas.

L'ambassade a eu une séance de travail avec l'agence britannique de prévention du crime et la police d'Essex le 25 octobre, puis s'est rendue le 26 octobre sur le site où le conteneur a été trouvé. Les deux parties ont convenu de collaborer étroitement et d'échanger des informations au cours des processus d'enquête et d'identification de la victime. L'ambassade a mis en place un canal de liaison directe et de collaboration avec la police d'Essex.

Le travail d'identification suivant les normes d'identification d’Interpol des victimes de catastrophe est en cours et prendra un certain temps. Le 26 octobre à 13 h (heure du Royaume-Uni), aucune annonce officielle sur la nationalité des victimes n'a été publiée.

Pour recevoir une assistance liée à l’affaire, les personnes peuvent contacter l’ambassade du Vietnam par l’intermédiaire de sa hotline pour assister les Vietnamiens à l’étranger au +44 7713 181501 ou de la hotline de protection des citoyens vietnamienne au +84981 8484 84.

Le 26 octobre, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a ordonné aux autorités compétentes de déterminer si des citoyens vietnamiens faisaient partie des 39 victimes.

Le Premier ministre a chargé le ministère de la Sécurité publique d'enquêter sur l'envoi illégal de citoyens vietnamiens à l'étranger et a strictement traité les violations conformément à la réglementation.

Il a demandé au ministère des Affaires étrangères de charger l'ambassade du Vietnam au Royaume-Uni de collaborer avec les agences locales pour identifier les victimes et mettre en œuvre des mesures de protection des citoyens si nécessaire.

Le Premier ministre a demandé que les autorités lui soumettent le 5 novembre au plus tard un rapport sur l'affaire. -VNA