Photo : CNA
Selon Channel Newsasia (CNA), le secteur du textile-habillement du Vietnam est de plus en plus attractif pour les investisseurs étrangers qui désirent saisir les opportunités de l’accord de partenariat trans-pacifique (TPP), dont la signature est prévue à la fin de cette année.

Lorsque cet accord sera entré en vigueur, de nombreuses barrières tarifaires sur les produits textiles du Vietnam exportés vers les autres 11 pays membres du TPP baisseront nettement ou seront supprimées – à condition que ces produits vietnamiens répondent aux critères en termes d’origine, c'est-à-dire l’utilisation de matières premières des pays signataires du TPP.

Cependant, des milliers d’entreprises vietnamiennes de ce secteur profiteront difficilement des privilèges douaniers de cet accord du fait qu’actuellement, l’offre nationale en matières premières pour ce secteur ne répond qu’à 20% des besoins. Le reste vient de l’importation, notamment de la Chine – un pays non partie du TPP. 

Malgré tout, le Vietnam recèle un grand atout en termes de main – d’œuvre : jeune, abondante et à bas coût. Mais à long terme, il est possible que cet atout ne puisse pas aider les entreprises vietnamiennes à bénéficier au maximum des dispositions préférentielles du TPP, s’inquiète CNA.

Raison pour laquelle l’investissement dans le développement de zones de matières premières ainsi que le renouvellement et la modernisation des chaînes de production devraient être considérés comme des tâches urgentes pour le Vietnam.

Toujours selon CNA, pour ce faire, un gros capital d’investissement est nécessaire. Le problème est que la quasi – totalité des entreprises vietnamiennes en activité dans le secteur du textile – habillement sont de petite ou moyenne envergures. Une belle opportunité pour leurs homologues étrangères, qu’elles sauront sûrement saisir. -CPV/VNA