Pulvérisation d'insectisides pour tuer les moustiques. (Photo : VNA)

Hanoï (VNA) – Une réunion sur l’intensification du travail de prévention et de lutte contre la dengue a été organisée le 17 août à Hanoï par le ministère de la Santé.

Selon le chef du Département de médecine préventive du ministère de la Santé, Tran Dac Phu, le pays a enregistré 90.626 cas de dengue depuis le début de l'année, soit une hausse de 67,8% en un an, dont 24 décès.

"La capitale Hanoï est la deuxième ville la plus ​touchée du pays après Ho Chi Minh-Ville en termes d'infections", a-t-il déclaré, notant que du 1er janvier au 16 août, Hanoi a enregistré 17.027 patients atteints de dengue, dont sept sont décédés.

La ministre de la Santé Nguyen Thi Kim Tien a ordonné une augmentation des campagnes de pulvérisation d​'insecticides pour tuer les moustiques, en particulier dans les hôpitaux, les écoles et les chantiers de construction, ainsi que des cours de formation pour les agents de santé sur le traitement de la dengue chez les adultes et les enfants.

Elle a demandé au Département de médecine préventive, à l'Institut national d'hygiène et d'épidémiologie, et à l'Institut national de malariologie, de parasitisme et d'entomologie d'ouvrir plus de cours de formation sur l'épidémiologie pour les ​postes médicaux de base.

La dengue est une infection virale transmise par un moustique ​du genre Aedes. Cette infection provoque un syndrome de type grippal et peut évoluer vers des complications potentiellement mortelles, appelées dengue sévère.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement spécifique pour la dengue ou la dengue sévère, mais l​e dépistage précoce et l’accès à des soins médicaux adaptés permettent de ramener le taux de mortalité à moins de 1%. -VNA