Le lac Lak, situé à 52kms au sud de la ville de Buôn Ma Thuôt. (Photo : Internet)

 

Hanoi (VNA) - Le lac Lak, situé à 52 km au sud de la ville de Buôn Ma Thuôt, est le deuxième plus grand lac du Vietnam. Entouré de montagnes et de forêts, il est sans conteste l’un des sites les plus remarquables des Hauts-plateaux du Centre. Les paysages alentour sont pittoresques et dévoilent les originalités culturelles des M’Nông.

Selon une légende M’Nông, la région de Lak a été découverte après un combat ayant opposé le génie du feu à celui des eaux. Ce dernier ayant perdu le combat, le génie du feu provoqua une sécheresse immense dans la région, ce qui obligea un villageois à rechercher un endroit possédant une source d’eau, et ce fût le bord du lac Lak.

D’une superficie de 500 hectares, le lac ​est à Liên Son, un petit bourg situé dans la montagne, à 500 m d’altitude. Le lac serpente autour de la ville de Buôn Ma Thuôt comme une écharpe de soie entre des forêts primitives aux faune et flore très variées. Le lac Lak est étroitement lié aux éléphants à tel point que cet animal est devenu son symbole. En vous promenant sur ses berges, vous trouverez des éléphants déambuler avec leurs cornacs ou en train de prendre un bain dans le lac. Nguyên Manh Hà, un touriste de Hai Phong :

«Ici, vous pouvez faire une promenade à dos d’éléphant ou en pirogue pour admirer les beaux paysages du lac. Vous pouvez aussi vous rendre dans les villages des M’Nông qui habitent autour du lac et y découvrir leur vie et leur culture. Vous pouvez choisir de marcher dans la forêt et d'aller à la rencontre des animaux et des oiseaux sauvages. Le lac Lak nous permet de vivre des expériences que l’on trouve nulle part ailleurs.»

Dam Nang Long est le plus important propriétaire d’éléphants du village. Dans sa famille, on exerce la fonction de dresseur d’éléphants depuis trois générations

D’après lui, les habitants du Tây Nguyên (Hauts Plateaux du Centre), et les M’Nông plus particulièrement, aiment beaucoup les éléphants car il est un symbole de force et de prospérité.

«Une fois apprivoisé, l’éléphant est amené dans le village où les habitants l’accueillent avec une cérémonie solennelle. L’animal devient alors un membre de la famille jusqu’à la fin de sa vie. Il porte le nom de sa famille d’accueil et, à sa mort, il est enterré selon les traditions des M’Nông.»

Les M’Nông éprouvent pour leurs éléphants un sentiment très fort et organisent en leur faveur des rituels marquant son entrée dans le village, ou encore prient pour sa santé. Mais la course d’éléphants est le spectacle grandiose à ne surtout pas manquer.

Si vous voulez découvrir la culture des M’Nông, il faut visiter absolument les villages traditionnels de Jun et de M’Liêng situés au bord de ce lac. Comme souvenirs de votre voyage, vous pourrez acheter de magnifiques brocatelles faites à la main par les autochtones. Si vous avez le temps, restez dormir sur place pour admirer les spectacles de danses traditionnelles ou ceux de gongs et d’instruments de pierre. Le lac Lak est une expérience unique, alors courez y vite! -VOV/VNA