Chants, livres, affiches, tout était bon pour le Président Hô Chi Minh. L’homme souhaitait ainsi stimuler la solidarité du peuple et obtenir la victoire contre le colonialisme français. C’est ce qu’a souligné le Docteur Rob Hurle, Université nationale d’Australie, dans le cadre d’un récent colloque sur la victoire historique de Diên Biên Phu à Hanoi.

Ce Docteur y a présenté l’intelligence du Président Hô Chi Minh concernant le choix des documents de propagande ainsi que la formation de la main-d’œuvre pour l’effectuer. «Afin d’encourager les Vietnamiens, surtout la population du Nord, à participer à la bataille de Diên Biên Phu, le Président Hô Chi Minh a élaboré de nombreuses campagnes de sensibilisation via des images ou des œuvres littéraires», a précisé Rob Hurle. De retour au Vietnam, l’Oncle Hô, installé à Pac Bo (province montagneuse de Cao Bang au Nord), considérait la propagande comme un travail primordial.

En 1941, il a autorisé la publication du journal Viêt Nam Dôc Lâp (Vietnam indépendant) sans oublier l’utilisation d’affiches de propagande et de ca dao (chansons populaires).

Lors du premier numéro de Viêt Nam Dôc Lâp, l’Oncle Hô présente des chansons populaires comme Nhiêu diêu phu lây gia guong. Nguoi trong môt nuoc thi thuong nhau cùng (Les Vietnamiens qui vivent dans un même pays doivent s’aimer) pour faire appel à la solidarité des Vietnamiens. Ca soi chi (Chanson sur le fil de tissu) publiée le 1er avril 1942 dans Viêt Nam Dôc Lâp est un bon exemple de texte de propagande. Le poète y évoque un fil de tissu très fin, qui après avoir été tissé pour transformer une pièce d’étoffe, deviendra solide, affirmant ainsi la force de la solidarité.

Une mécanique bien huilée 


L’Oncle Hô considérait la propagande comme un travail primordial.    Photo : BTLS

Pour sa propagande, le président Hô Chi Minh a également écrit un livre Lich su nuoc ta (Histoire du Vietnam) avec des poèmes, rédigés conformément au style de luc bat (une phrase de 6 mots, l’autre de 8 mots), simples à mémoriser, sans oublier la présentation de certains grands hommes du Vietnam comme Hai Bà Trung (Les sœurs Trung), Trân Hung Dao, Ly Thuong Kiêt, Bùi Thi Xuân, Trân Quôc Toan…

Rob Hurle a précisé que la plupart des personnages décrits ont été des leaders durant les soulèvements contre les envahisseurs du Nord. L’œuvre montre ainsi que la solidarité populaire a engendré les périodes prospères du Vietnam. L’affiche était aussi au cœur de la propagande de Hô Chi Minh.

Depuis le début de la première guerre du Vietnam, en décembre 1946, plusieurs œuvres ont vu le jour, à l’image de l’affiche sur la lutte contre le commerce avec les colonialistes français, diffusée par le Service de la culture de la province de Lang Son (Nord). Autres affiches autres combats, le 11 juin 1948, le Président Hô Chi Minh lance l'Appel à l'émulation patriotique pour lutter contre la faim, l'analphabétisme et l'invasion étrangère. Pour Rob Hurle, ces documents ont contribué aux succès de la résistance contre le colonialisme français. -VNA