Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Photo : VNA

 

Hanoï VNA) – Dans le cadre du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018 (WEF ASEAN), le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a participé jeudi après-midi à la séance consacrée à la nouvelle vision de la région du Mékong.

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, le Premier ministre laotien, Thongloun Sisoulith, la conseillère d’Etat du Myanmar, Augn San Suu Kyi et le vice-Premier ministre thaïlandais Prajin Juntong, étaient également présents.

Les participants ont abordé plusieurs questions importantes pour le développement et l’intégration des pays du Mékong, dont les effets de la révolution industrielle 4.0. Ils ont discuté des orientations et des mesures pour accélérer l’intégration dans la région du Mékong et l’intégration de cette dernière dans l’ASEAN et dans le monde.

Dans son discours, le Premier ministre a partagé sa vision sur une région du Mékong pacifique, stable qui poursuit l’intégration et la connectivité ainsi que le développement durable. Il a souligné l’importance de l’intégration des pays du Mékong pour le maintien de la paix, de la stabilité de la région, ainsi que l’importance de l’exploitation des potentiels et des avantages de ces pays, de la promotion de l’innovation et des réformes, contribuant à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Selon le chef du gouvenement vietnamien, la révolution industrielle 4.0 est une grande opportunité pour promouvoir l’intégration de la région du Mékong. Outre des potentiels dans la gestion des ressources d’eau, l’énergie, les transports et la formation des ressources humaines, la région est prometteuse pour approfondir les liens en matière numérique, avec un marché d’environ 250 millions de personnes ayant des revenus croissants. Le Vietnam a une initiative sur des forfaits mobiles similaires entre le Cambodge, le Laos, le Myanmar et le Vietnam, pour toute la sub-région du Mékong et l’ASEAN.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc s’est enfin déclaré convaincu que la révolution industrielle 4.0 contribuerait à l’accélération du développement des pays de la région. -VNA