Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Après un an de lancement des services de prophylaxie préexposition (PrEP) à Hô Chi Minh-Ville, 1.200 peronnes à haut risque ont été administrés des médicaments en PrEP pour prévenir l’infection par le VIH, a-t-on appris mardi 29 mai d’une conférence à Hô Chi Minh-Ville.

Lancement des services de prophylaxie préexposition (PrEP) à Hô Chi Minh-Ville, en juin 2017. Photo : VNA

Ce projet a été mis en œuvre conjointement par le Département de prévention et de lutte contre le VIV/Sida du ministère vietnamien de la Santé, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Mei Mei Peng, directrice adjointe du Bureau de la santé de l’USAID, a fait savoir que depuis mars 2017, le projet a été déployé à titre expérimental au Vietnam, fournissant notamment des médicaments en PrEP aux personnes à haut risque d’infection par le VIH.

La PrEP est un moyen de prévention destiné à ceux qui ne sont pas infectés par le VIH, mais risquent de le devenir. Elle repose sur la prise quotidienne d’un comprimé unique, généralement une association d’emtricitabine et de ténofovir.

Il a été démontré que ce traitement, s’il est correctement observé, permet de réduire jusqu’à 92%-99% le risque d’infection à VIH chez les personnes à haut risque.

La fourniture de ces médicaments s’effectue à Hanoi et  Hô Chi Minh-Ville, et sera élargie dans les temps à venir à 11 provinces et villes, dans l’objectif de porter le nombre de bénéficiaires de ce traitement à 5.610 à la fin 2019 et à 7.300 à la fin 2020. – VNA