Hanoï(VNA) - Des parlementaires du Vietnam et d'Argentine ont participé le 5 octobre à un échange virtuel sur les défis et les solutions pour garantir les droits des femmes dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

 

Vietnam-Argentine : echange virtuel sur les droits des femmes dans le contexte du COVID-19 hinh anh 1Panorama de l'échange virtuel sur les droits des femmes dans le contexte du COVID-19. Photo : VNA

Le vice-président de la Commission des relations extérieures de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Manh Tien, a déclaré que l’Assemblée nationale suivait de près la situation du COVID-19 et les difficultés rencontrées par le peuple argentin.

Le Vietnam est prêt à coopérer étroitement et à partager ses expériences avec l'Argentine dans la prévention et le contrôle de l'épidémie, a-t-il déclaré.

Soulignant que les deux pays viennent d’organiser le 10e anniversaire de l’établissement du partenariat stratégique en 2020, il a réaffirmé que le Vietnam attache de l'importance à la promotion des relations traditionnelles avec les pays amis d'Amérique latine, en particulier l'Argentine, la troisième plus grande économie de la région.

En ce sens, il a proposé le soutien du Congrès argentin pour le processus de négociation et de ratification des accords de coopération bilatéraux, afin d'élargir la coopération entre les deux pays, en particulier dans la période post-pandémique.

Il a également appelé les deux organes législatifs à intensifier l'échange de délégations et d'expériences dans les activités parlementaires et les questions régionales et mondiales d'intérêt mutuel.

La vice-présidente de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, Le Thi Nguyet, a déclaré que jusqu'en juin dernier, le Vietnam enregistrait 30,8 millions de personnes ayant perdu leur emploi, dont 17,6 femmes.

Le taux de chômage des femmes a également dépassé celui des hommes, a-t-il reconnu, tout en avertissant que les femmes ont désormais moins de possibilités de participer au marché du travail, alors qu'elles représentent une grande partie des personnels médicaux qui travaillent en première ligne dans la lutte anti-épidémique.

En outre, a-t-elle souligné, de nombreuses femmes sont confrontées au double fardeau de travailler à domicile pendant l'épidémie et d'effectuer des tâches ménagères, ce qui affecte négativement leur santé physique et mentale.

Pour améliorer la situation, l’Assemblée nationale du Vietnam s'est engagée à promouvoir les objectifs de développement durable, à soutenir l'autonomisation des femmes et à promouvoir l'égalité des sexes, a-t-elle déclaré.

Elle a proposé que les deux pays travaillent ensemble pour lutter contre l'épidémie et garantir le bien-être social, soulignant que les parlementaires des deux pays doivent échanger leurs expériences dans l'élaboration de politiques nationales sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

Pour sa part, la présidente de la Commission des femmes du Sénat argentin,  Norma Haydee Durango, a estimé que les femmes constituent le groupe le plus vulnérable aux impacts de l'épidémie.

Face à cette situation, a-t-elle déclaré, le gouvernement argentin a accordé plus d'attention aux questions liées à la violence des sexes, aux droits des femmes, aux soins de la famille et à l'autonomisation des femmes.

Elle a exprimé l'espoir que le monde surmontera la pandémie dans un proche avenir et offrira en même temps aux femmes et aux filles une assistance et une protection en temps opportun. - VNA