Hanoi (VNA) - Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a demandé au ministère des Communications et des Transports de réaliser le rapport d’étude de préfaisabilité du projet de ligne à grande vitesse (LGV) Nord-Sud pour le soumettre à l’Assemblée nationale.

Photo d'illustration: vnecon.vn

Les ministères du Plan et de l’Investissement, des Finances, des Ressources naturelles et de l’Environnement sont invités à se coordonner avec le ministère des Transports et des Communications pour accélérer l’élaboration et l’évaluation du rapport à soumettre aux autorités compétentes.

Plus tôt, le Premier ministre a approuvé l’ajustement de la stratégie de développement des chemins de fer du Vietnam jusqu’en 2020 avec vision jusqu’en 2050 pour répondre aux besoins croissants de transport et renforcer la connexion des grandes villes à travers le pays.

En conséquence, d’ici à 2020, le ministère des Communications et des Transports devra étudier la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse à double voie utilisant un écartement standard de 1.435 mm, électrifiée.

Il devra également préparer les conditions nécessaires à la construction de certaines sections à grands besoins de transport comme Hanoi-Vinh (province de Nghê An) et Hô Chi Minh-Ville-Nha Trang (province de Khanh Hoa).

Pour la phase 2020-2030, la construction de la ligne devra débuter avec des trains électrifiés fonctionnant à des vitesses allant de 160 kilomètres par heure à moins de 200 kilomètres par heure. La priorité sera donnée aux sections à forts besoins de transport.

Il est prévu que cette ligne sera achevée à l’horizon 2050, et après, le train pourrait rouler à une vitesse maximale de 350 kilomètres/h. – VNA