Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) – Un séminaire consacré à la collecte des avis sur le guichet unique national et les mécanismes d'inspection et de certification des importations et des exportations, a eu lieu le 17 mai à Hanoï.

Coorganisé par l'Agence américaine pour le Développement international (USAID) et le Département général des Douanes du Vietnam, ce séminaire a réuni plus de 100 représentants des ministères, agences et entreprises concernés.

« La réforme des procédures douanières est l’une des priorités du gouvernement ces dernières années », a déclaré Nguyen Cong Binh, directeur général adjoint du Département général des Douances, ajoutant que le décret numéro 19 de 2018 concernant l’amélioration de l’environnement d’affaires et la compétitivité de l’économie vietnamienne avait fixé comme objectif de ramener à moins de 10% le volume de marchandises sous surveillance douanière, au lieu de 25-27% à l'heure actuelle.

Selon lui, malgré les résultats remarquables de la réforme des procédures douanières, le récent rapport de la Banque Mondiale a montré que les entreprises vietnamiennes rencontraient encore beaucoup de difficultés dans ce domaine.

Pham Thanh Binh, expert consultant pour le programme GIG (Governance for Inclusive Growth - Gouvernance pour la croissance inclusive) de l'USAID, a déclaré que l'inspection douanière souffrait de la confusion créée par le chevauchement des réglementations issues de divers organismes locaux et centraux.

Lancé en novembre 2014, le mécanisme du guichet unique national a été traité par 11 sur 14 ministères. Le projet d’un décret harmonisant la législation concernant les procédures de dédouanement et portant la mise en place d'un guichet unique national ne pourra que faire évoluer la situation en bien.-VNA