La Thaïlande, premier exportateur mondial de riz, vise une exportation de 10 millions de tonnes de cette céréale cette année. Photo : VNA

 

Bangkok (VNA) - L'économie thaïlandaise pourrait atteindre une croissance de 4% au deuxième trimestre de 2018 grâce à la consommation privée, aux dépenses publiques et à l'augmentation des exportations, a annoncé l’Office de la politique fiscale (FPO - Fiscal Policy Office) du ministère thaïlandais des Finances.

Le FPO a indiqué qu’en avril, les exportations thaïlandaises avaient augmenté pendant 14 mois consécutifs et devraient connaître une croissance de 10% au deuxième trimestre de cette année. Le flux de touristes étrangers a progressé de 9,4% avec 3,09 millions d’arrivées. Le ratio dette publique/PIB est resté stable, s'établissant à 41,2% en avril. En outre, l'indice de confiance des consommateurs en Thaïlande a atteint 67,8 points, le plus haut niveau depuis mars 2015.

Par ailleurs, l’Association des exportateurs de riz de Thaïlande (TREA) a revu à la hausse son objectif d'exportation de 2018 à 10 millions de tonnes, contre 9,5 millions de tonnes, vu les résultats au-delà des attentes au cours des quatre premiers mois de l'année.

De janvier à avril, la Thaïlande a exporté 3,31 millions de tonnes de riz, soit une hausse de 38% sur un an. Cela a aidé le Royaume à dépasser les autres grands exportateurs de riz comme l'Inde, le Vietnam et le Pakistan.

Selon le président de la TREA, Charoen Laothamatas, au cours du premier trimestre, les exportations de riz sont allées au-delà des attentes car les demandes de plusieurs pays importateurs ont augmenté. Les commandes croissantes de l'Afrique et de l'Asie aideront la Thaïlande à exporter 10 millions de tonnes cette année. -VNA