Les nouvelles élections législatives de la Thaïlande auront lieu en juillet au plus tôt, et en septembre prochain en plus tard, a annoncé mardi la Commission électorale (CE).

Selon le secrétaire général de la CE, Puchong Nutravong, lors d'une réunion avec 53 partis du pays, sa commission a proposé trois dates précises pour les nouvelles élections législatives que sont le 20 juillet, le 17 août ou le 14 septembre. La CE s'est engagée à discuter cette question avec le gouvernement de la Première ministre p.i Mme Yingluck Shinawatra.

La CE a également repoussé les critiques des partisans du gouvernement qui estiment que cette commission s'efforçait de reporter les élections. Elle a affirmé que ces dates prévues étaient destinées à assurer leur succès.

Le 22 avril, les négociations sur les nouvelles législatives entre le gouvernement thaïlandais et l'opposition, organisées par la CE, n'ont abouti à aucun résultat en raison de l'absence du Parti démocrate (PC), parti d'opposition principal.

Juste avant cette rencontre, le dirigeant du PC, Abhisit Vejjajiva, a annoncé son absence et celle d'autres membres de ce Parti faute de sécurité. Toutefois, un jour auparavant, c'est lui qui avait affirmé que cette rencontre était un moment favorable pour "laisser de côté le point de vue propre du Parti démocrate". Le Parti Puea Thai de Mme Yingluck Shinawatra a dénoncé ce "complot" de l'opposition contre les législatives.

La crise politique en Thaïlande se prolonge depuis plusieurs mois, conduisant à la dissolution du Parlement en décembre 2013. Les résultats des élections législatives de février dernier ont été toutefois annulés par la Cour constitutionnelle. -VNA