Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Sek Wannamethee a souligné jeudi l'engagement du gouvernement thaïlandais de faire preuve de retenue envers les manifestants.

Selon lui, le gouvernement a ordonné à tous les responsables de se maîtriser au maximum face aux manifestants. Le gouvernement est par ailleurs prêt à accorder toute aide nécessaire aux administrations publiques affectées par les manifestations et leur demande de continuer de remplir leurs fonctions.

Le Centre de gestion de la paix et de l'ordre, le CAPO (Centre for the Administration of Peace and Order) de la Police thaïlandaise, a affirmé qu'il continuera de prendre toutes mesures nécessaires pour assurer la sécurité tout en évitant de recourir à la violence. Toutes les personnes qui sont entrées illégalement dans les administrations publiques et qui ont détruit leurs sièges seront arrêtées et traduites en justice.

Le leader du Parti démocrate, M. Abhisit Vejjajiva, a déclaré jeudi que son parti poursuivra ses efforts, avec les manifestants, afin de renverser le "régime de Thaksin", et que les opérations commenceraient le 29 novembre.

Le Premier ministre, Mme Yingluck Shinawatra, qui a échappé jeudi à une motion de censure à l'assemblée nationale, a appelé les manifestants à négocier pour trouver une issue pacifique à la crise politique qui affecte l'économie thaïlandaise. -VNA