Bangkok, 15 avril (VNA) - La Commission électorale thaïlandaise (CE) a reçu 326 plaintes concernant des élus potentiels dans 66 circonscriptions depuis les élections législatives du 24 mars.

Dans un bureau de vote du district de Huay Kwang à Bangkok, le 24 mars 2019. Photo: The Straits Times

Le président de la CE, Ittiporn Boonpracong, a déclaré qu’en vertu de la loi électorale, le public dispose d'un mois pour déposer plainte. Mais la CE doit d'abord enquêter sur les plaintes et organiser de nouvelles élections s’il y a des infractions découvertes.

M. Ittiporn a insisté sur le fait que toutes les élections doivent être organisés avant que la CE approuve au moins 95% des résultats officiels du scrutin avant le 9 mai.

En vertu de la constitution thaïlandaise, le Parlement doit convoquer sa première réunion dans les 15 jours suivant l'annonce d’au moins 95% des résultats officiels du scrutin, laquelle est fixée avant le 9 mai.

Le président de la CE a déclaré que le dernier jour pour organiser toute nouvelle élection est le 28 avril, ajoutant que le calendrier de ces nouvelles élections devait avoir lieu avant la cérémonie de couronnement du roi, qui aura lieu du 4 au 6 mai.

Auparavant, la CE avait déjà ordonné le recomptage des votes dans deux bureaux de vote et l'organisation de nouvelles élections dans six autres bureaux de vote, car le nombre d'électeurs ne correspondait pas à celui des bulletins de vote.

Le dépouillement concerne deux bureaux de vote dans la province de Khon Kaen, tandis que la nouvelle élection est requise dans les bureaux de vote à Bangkok et dans les provinces de Lampang, Yasothorn, Petchaboon et Phitsanulok.-VNA