Le Temple de Ngoc Son, en plein cœur de Hanoï, pendant les premiers jours du Nouvel An lunaire 2018. Photo : VNmedia

Hanoi (VNA) - Beaucoup de villes et provinces, notamment celles abritant des sites touristiques et des vestiges historiques, ont enregistré une forte hausse du nombre de visiteurs domestiques au mois de février. La raison ? Une semaine de jours fériés à l’occasion du Nouvel An lunaire 2018.

Le Nouvel An lunaire ou le Têt traditionnel est l’occasion pour les Vietnamiens de profiter des jours fériés pour des retrouvailles familiales certes, mais également pour voyager, une tendance en vogue ces dernières années. Cela explique ainsi l’afflux de visiteurs domestiques dans les sites touristiques et historiques.  

Rien que pour la capitale, durant la semaine de congé du Nouvel An lunaire (du 14 au 20 février), elle a accueilli près de 375.000 touristes dont 250.000 visiteurs domestiques, soit une hausse de 6% par rapport à la même période l’année dernière, selon le Service municipal du tourisme. Pour attirer les touristes, la ville a organisé de nombreuses activités culturelles et de festivals, notamment à la Cité impériale de Thang Long et au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam. Les établissements d'hébergement ont également proposé des services touristiques plus attrayants pour attirer davantage de visiteurs.

La province de Quang Ninh (Nord) est aussi une destination de choix. Parmi les 900.000 touristes enregistrés, on recense 750.000 Vietnamiens qui se sont rués vers la baie de Ha Long, les temples des rois Trân, les pagodes de Ba Vàng, Cai Bâu, et Yên Tu ou encore le musée provincial et le parc de Dai Duong.​

Le Temple des roi Hùng (rois fondateurs de la nation) est un filon touristique de la province de Phu Tho (Nord) qui a enregistré près d’un million de visiteurs pendant la semaine du Têt traditionnel. "Cette année, la fête du Têt traditionnel a bénéficié d’un climat idéal pour les voyages. Le site a ainsi pu accueillir un grand nombre de visiteurs venus pour rendre hommage aux rois fondateurs de la nation", a présenté Nguyên Duy Anh, directeur du comité de gestion du site. 

Dans le Centre, durant les sept jours fériés du Têt 2018, les sites de l’ancienne cité impériale de Huê (province de Thua Thiên-Huê) ont accueilli 117.000 touristes dont 70.000 Vietnamiens. À l’occasion du Nouvel An lunaire, l'ancienne Cité impériale de Huê a été ouverte gratuitement aux visiteurs du 16 au 18 févier, soit du 1er jour au 3e jour du 1er mois lunaire. De nombreuses activités culturelles et artistiques ont été organisées dans le palais royal et d’autres endroits de la citadelle de l’ancienne capitale telles que des représentations de nha nhac (musique de la cour royale), danses de licorne, jeux royaux, démonstrations d'arts martiaux, et autres représentations artistiques, entre autres.

Les sites touristiques de la province de Quang Binh ont attiré près de 140.000 touristes domestiques pendant les vacances du Têt. Les grottes Phong Nha, Thiên Duong, la rivière Chay, la pagode Hoang Phuc, sont les sites les plus visités. En particulier, environ 47.000 Vietnamiens, parfois venus de loin, ont rendus en hommage au tombeau du général Vo Nguyên Giap (1911-2013) en se rendant sur le site de Vung Chua, commune de Quang Dong, district de Quang Trach. Selon le Service provincial du tourisme, les conditions météorologiques favorables, la promotion du tourisme et la bonne qualité des services touristiques ont ainsi conduit à la hausse de l'afflux de visiteurs par rapport aux années précédentes.

Dans le delta du Mékong, pendant la semaine du Têt traditionnel, soit du 14 au 20 février, la ville de Cân Tho a accueilli chaque jour plus de 99.000 visiteurs, selon Lê Minh Son, directeur adjoint du Service municipal de la culture, des sports et du tourisme. En particulier, ce sont 65.000 touristes qui ont passé au moins une nuit à Cân Tho, soit une hausse de 10% sur un an. La ville a été particulièrement appréciée par les touristes grâce à la mise en place de nouveaux services et produits touristiques tels que les voitures électriques intra-muros et le festival des lanternes, ou encore grâce à la bonne organisation des circuits de visite des vergers et des marchés flottants notamment. -CVN/VNA