Photo: VNA

Son La (VNA) – Le projet SFIRIA a aidé 30 foyers dans le district de Chau Thanh et la ville de Son La, province montagneuse septentrionale de Son La à rehausser leur revenu en leur permettant à l’accès aux ressources locales pour améliorer la valeur ajoutée et la qualité de leurs produits agricoles.

D’autres résultats du projet d’amélioration des revenus des agriculteurs via la restructuration agricole dans les zones montagneuses (SFIRIA) ont été rendus publics lors d’une réunion-bilan, organisée mardi 20 mars à l’Université Tay Bac, dans la ville de Son La.

Le projet fait partie de l'accord de coopération entre la ville japonaise de Kasama et la province de Son La, sous les auspices de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Mis en œuvre entre mars 2016 et mars 2018, le projet vise à améliorer les conditions de vie et les moyens de subsistance des agriculteurs dans les zones rurales de la province de Son La.

Selon Le Xuan Thang, secrétaire de l’organisation du Parti communiste du Vietnam du hameau de Tay Hung, district de Chau Thanh, sa localité compte douze foyers rejoignant le projet. Ils sont formés à l'édification de modèles de production agricole et à la recherche de marchés de consommation. Ils aident d’autres foyers à faire de même.

Dans le hameau de Tham, district de Chieng Sinh, ville de Son La, les zones de culture maraîchère des foyers participant à ce projet ont été ​reconnues en tant que zones de production sûrs. Les ménages impliqués ont de revenus plus élevés et de meilleures conditions de vie grâce à une consommation stable.

Selon Leo Van Long, chef du hameau de Tham, les villageois sont maintenant familiers avec l'utilisation d'engrais organiques et la culture de légumes dans les maisons en filet, ce contribuant à réduire l'utilisation d'engrais chimiques et de pesticides. Tous les ménages du village sont sortis de la pauvreté en gagnant un revenu annuel moyen de 120 millions de dongs (soit 5.300 dollars).- VNA