Des polices singapouriens dans la rue. (Source: AFP/VNA)

Singapour (VNA) – Avant l’ouverture du 17e Dialogue de Shangri-La vendredi soir à Singapour, la sécurité a été resserrée dans toutes les rues conduisant vers le lieu d’organisation, afin d’assurer la sûreté des hommes politiques qui sont des ministres et des officiels de défense de plus de 50 pays de la région Asie-Pacifique.

Le général d'armée Ngo Xuan Lich, membre du Bureau politique, secrétaire adjoint de la Commission militaire centrale et ministre de la Défense, à la tête d’une haute délégation vietnamienne, participera à ce Dialogue.  

Selon la Police locale, durant trois jours  (du 31 mai au 3 juin), la sécurité dans les zones autour de l’hôtel Shangri-La sera contrôlée de façon particulièrement stricte, plusieurs axes seront bloquées. En particulier, les habitants devront observer systématiquement les ordres des agents de police.

Les participants seront encouragés à prendre les transports publics pour se rendre à l’hôtel Shangri-La. L'usage de drones, de cerf-volants… sera totalement interdit.

Selon l’agenda, le Premier ministre indien Narenda Modi devrait prononcer un discours lors de la séance d’ouverture, et le secrétaire américain à la Défense James Mattis, lors de la première séance de discussion.

Le 17e Dialogue de Shangri-La comprendra cinq séances plénières sur le leadership des États-Unis et les défis sécuritaires dans la région Indo-Pacifique ; le désescalade dans la crise nord-coréenne ; l'ordre de sécurité en Asie ;  les nouvelles dimensions du terrorisme et de la lutte contre le terrorisme ; l'amélioration de la qualité de la coopération régionale en matière de sécurité.  

En outre, sont prévues six sessions simultanées portant sur des sujets liés à la sécurité et la stratégie maritimes, au règlement des conflits, etc.

Le ministre Ngo Xuan Lich devrait prononcer un discours important lors de ce Dialogue, et avoir des rencontres bilatérales avec ses homologues de plusieurs pays. -VNA