Hanoï, 21 mars (VNA) - Chan Chung Sing, ministre singapourien du Commerce et de l'Industrie, a espéré le 20 mars que l’Accord de partenariat économique régional (RCEP) pourrait être conclu à la fin de cette année.

Photo d'illustration. Source: internet

S'exprimant devant le Conseil des affaires Etats-Unis-ASEAN (USABC) à Washington, M. Chan a déclaré que le RCEP serait plus clair en mai après les élections dans quatre de ses pays membres, à savoir l'Inde, l'Australie, l'Indonésie et la Thaïlande.

Il a ajouté que les écarts se réduisaient et que l'accord devrait être finalisé cette année.

Selon le ministre, le RCEP, qui serait le plus important accord commercial au monde, présente des avantages à la fois économiques et géostratégiques en incarnant une forte déclaration sur la conviction d'un système commercial ouvert et fondé sur des règles.

Les négociations du RCEP ont été lancées en novembre 2012 dans le but d'établir une plate-forme économique entre 10 États membres de l'ASEAN et l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée, axée sur le commerce des biens, des services et les investissements.

Si cet accord est signé, il créera la plus grande zone de libre-échange du monde, avec une population de près de 3,5 milliards d’habitants, représentant 30% du produit intérieur brut mondial, bien plus que l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP). -VNA