Singapour reconnait la base de l’implication de l’ASEAN dans la question de la Mer Orientale hinh anh 1Le ministre singapourien de la Défense, Ng Eng Hen. Photo: gettyimages

Singapour (VNA) – L’ASEAN​ a une base solide pour assister le règlement des différends en Mer Orientale impliquant plusieurs de ses membres et la Chine, a déclaré Ng Eng Hen, ministre singapourien de la Défense.

« Pour l'ASEAN et d'autres pays, il ne peut être ignor​é le fait que la Mer Orientale soit une voie navigable internationale », a-t-il déclaré lors d’une interview donnée à l’occasion de la Journée des Forces armées de Singapour (1er juillet).

Mentionnant la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée en 2002 par l’ASEAN et la Chine, le ministre singapourien a estimé que ce document, qui détaille les moyens d​'approcher des ​problèmes, ​impliquait que l’ASEAN était déjà concernée.

S'agissant de la décision à venir courant juillet de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye​ (Pays-Bas) sur la procédure d'arbitrage intentée par les Philippines ​contre la Chine concernant ​​leurs ​différends de souveraineté territoria​le en Mer Orientale, il a averti ​qu'elle pourrait entraîner des actions et réactions plus fortes, et que les parties concernées devraient faire preuve de davantage de vigilance.

L'ASEAN comprend le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. -VNA