Hanoï, 5 mars (VNA) - La République de Corée va chercher à organiser des discussions trilatérales avec les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) afin que reprenne le dialogue de dénucléarisation entre Washington et Pyongyang, a fait savoir la ministre sud-coréenne des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha.
Le président Moon Jae-in (à droite) serre la main du Premier ministre Lee Nak-yon au début de la réunion du Conseil de sécurité nationale tenue au bureau présidentiel à Séoul le 4 mars 2019. Photo: Yonhap


«Nous allons étudier divers moyens pour que reprenne le dialogue Corée du Nord-Etats-Unis», a dit la ministre au cours d'une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC) présidée par le président Moon Jae-in, ayant eu pour thème l'après sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui s'est terminé sans accord la semaine dernière à Hanoï.

Un des moyens sera le dialogue «1.5-track», a indiqué Mme Kang, auquel participent des officiels de niveau opérationnel et des experts du privé des deux Corées et des Etats-Unis.

Les trois pays ont tenu une réunion similaire en Suède peu de temps avant le sommet de Hanoï.

Selon l’agence Yonhap, M. Moon a décrit la deuxième rencontre Kim-Trump à Hanoï comme un succès.

«Le deuxième sommet Corée du Nord-Etats-Unis, même s'il est très décevant concernant son résultat, a été l'occasion de constater des progrès très significatifs qui ont été réalisés à travers le dialogue entre les deux pays», a-t-il noté.

Il a aussi souligné que le fait que les deux côtés se soient abstenus d'accroître les tensions, même après avoir échoué à parvenir à un accord, laissait entrevoir la possibilité de progrès dans le futur.

M. Moon a noté que le sommet a fait allusion à la perspective de fermeture permanente des installations de Yongbyon qui, selon lui, signifierait l'entrée dans une phase de non-retour du processus de dénucléarisation du Nord.

 «Si les installations nucléaires de Yongbyon, qui incluent des installations de traitement du plutonium et d'enrichissement d'uranium, sont totalement et complètement démantelées, le processus de dénucléarisation de la RPDC pourrait être considéré comme étant entré dans une étape irréversible», a-t-il ajouté.

Pour ce faire, M. Moon a demandé à ses conseillers et ministres en charge de la sécurité de trouver des moyens d'aplanir les divergences entre la RPDC et les Etats-Unis.

«D'abord, je vous demande d'identifier précisément la différence qui a empêché les deux parties d'aboutir à un accord au dernier sommet Corée du Nord-Etats-Unis et de trouver des moyens de réduire cette différence», a-t-il souligné. -VNA