Hanoï, 7 août (VNA) – Selon le porte parole de l'Agence indonésienne de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, le bilan du séisme de dimanche soir s’est déjà élevé à 98 morts, dont sept touristes indonésiens.

Le bilan du séisme de dimanche soir sur l’île touristique de Lombok a atteint 98 morts. Photo: AFP

Selon l’agence de presse AFP, les équipes de secours indonésiennes ont évacué lundi 6 août plus de 2.000 touristes de petites îles touristiques proches de celle de Lombok.

Le tremblement de terre de magnitude 6,9 survenu dimanche soir à une faible profondeur de 10 kilomètres y a endommagé des milliers de bâtiments, une semaine après un autre séisme qui avait tué au moins 17 personnes.

Les secouristes ont recherché lundi des survivants dans les décombres de maisons, mosquées et écoles détruites par le séisme de dimanche soir, ressenti aussi sur l'île voisine de Bali, la plus touristique de l'archipel d'Asie du Sud-Est. 

Les équipes de recherche et de secours ont réussi à secourir 2.000-2.700 touristes des îles Gili et les ont évacué vers un port du nord de Lombok pour pouvoir rejoindre ensuite l'aéroport.

Selon M. Sutopo, les morts sont tous Indonésiens et le bilan pourrait continuer d'augmenter. Le nombre d'habitants évacués pourrait atteindre au moins 20.000 à Lombok et de grands besoins se font ressentir en médicaments et en nourriture.

La plupart des personnes décédées se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de Lombok, loin des principaux sites touristiques du sud et de l'ouest de l'île très prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnée.

Najmul Akhyar, chef du district de Lombok Nord, où se trouve l'épicentre du séisme, a estimé que 80% de ce territoire avait été endommagé par les puissantes secousses.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays est frappé par de nombreux séismes, mais la plupart ne sont guère dangereux. -VNA