Hanoï, 13 août (VNA) - Le bilan du séisme sur l'île indonésienne de Lombok s'est alourdi à 436 morts, ont indiqué lundi les autorités locales, ajoutant que les secours continuaient de retirer des corps des décombres.

Des soldats indonésiens prennent part à l'évacuation des sinistrés sur l'île de Lombok. Photo: AFP/VNA

Selon l’agence AFP, des dizaines de milliers de maisons, mosquées et entreprises ont été détruites par le tremblement de terre d'une magnitude de 6,9, qui a frappé l'île touristique le 5 août, une semaine après un autre séisme qui avait fait au moins 17 morts.

"Les équipes de recherche et de secours continuent d'évacuer des victimes enfouies sous les décombres de bâtiments et par des glissements de terrains" provoqués par le séisme du 5 août, a déclaré un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho.

Le nombre total de morts se monte désormais à 436, a-t-il précisé. Plus de 1.300 personnes ont été blessées et près de 353.000 habitants ont été déplacés, selon le bilan officiel.

La plupart des personnes déplacées dorment sous des tentes ou des bâches installées à proximité des ruines de leurs maisons ou des abris. Des installations médicales prennent en charge les blessés.

Trois hélicoptères dont un de l'armée ont été utilisés pour larguer de la nourriture dans des endroits isolés, où les habitants ont un besoin urgent d'eau potable, de nourriture, de médicaments et de couvertures, a encore dit M. Nugroho.

Toujours selon M. Nugroho, les dommages matériels provoqués par les deux séismes précités devraient coûter 342 millions de dollars.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays d'Asie du Sud-Est est frappé par de nombreux séismes, mais contrairement aux deux survenus à Lombok, la plupart ne sont guère dangereux. -VNA